1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Girondins de Bordeaux : l'avis du CNOSF est-il de bon augure pour le maintien en Ligue 2 ?
2 min de lecture

Girondins de Bordeaux : l'avis du CNOSF est-il de bon augure pour le maintien en Ligue 2 ?

ÉCLAIRAGE - Le Comité national olympique et sportif français a rendu lundi 25 juillet un avis favorable au maintien en Ligue 2 des Girondins de Bordeaux, qui doit être confirmé ou non par le comité exécutif de la Fédération française de football.

Gérard Lopez devant le logo des Girondins de Bordeaux le 7 juillet 2022
Gérard Lopez devant le logo des Girondins de Bordeaux le 7 juillet 2022
Crédit : Thibaud MORITZ / AFP
Gregory Fortune & AFP

Les dirigeants bordelais veulent y voir "une décision favorable" dont ils se félicitent et assurent que "le soulagement est évident", même si le combat "n'est pas fini". Le CNOSF (Comité national olympique et sportif français) a rendu lundi 25 juillet à la mi-journée un avis favorable au maintien en Ligue 2 des Girondins, alors que la commission d'appel de la DNCG (le gendarme financier du foot français) a décidé de rétrograder administrativement le club en National, la 3e division.

Relégué une première fois sportivement en mai dernier après une saison de Ligue 1 achevée à la 20e et dernière place, l'institution fondée en 1881 place désormais son sort dans les mains du comité exécutif de la Fédération française de football. La FFF envisage de réunir son "Comex" mercredi 27 juillet, pour une décision rendue le jour-même. Si celui-ci suit l'avis des conciliateurs du CNOSF, qui n'est que consultatif, Bordeaux sera officiellement maintenu en L2 et pourra débuter sa saison samedi 30 juillet contre Valenciennes.  

Dans leurs conclusions, les membres du CNOSF "observent que l'ensemble des engagements pris par le club ont été homologués par le tribunal de commerce de Bordeaux par jugement du 19 juillet 2022 et que le club requérant a pu lever les doutes et interrogations subsistants à l'égard de ces engagements". 

Espoir réel

Ils portaient notamment sur l'abandon de 75 % de la dette dus aux créanciers King Street et Fortress et la mise sous séquestre de 24 millions d'euros (dont 10 en augmentation de capital) par la holding de Gerard Lopez. "Le club non seulement n'est pas en état de cessation des paiements mais a fourni des éléments, des documents et l'évidence de la disposition des fonds nécessaires à assurer la continuité de l'exploitation pour la saison sportive à venir", ajoute le CNOSF. 

À écouter aussi

La vente, jeudi 21 juillet, du prometteur attaquant Sekou Mara (20 ans le 30 juillet), transféré à Southampton pour 13 millions d'euros, a également soigné les fragiles finances du club au scapulaire, qui rêve désormais de remporter sa course contre-la-montre contre les instances sportives. Si la FFF confirme la décision de rétrogradation administrative en National, le club de Gerard Lopez a déjà annoncé son intention de déposer un référé liberté auprès du Tribunal administratif. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire