3 min de lecture Top 14

Fusion Racing-Stade Français : une majorité d'amateurs de rugby désapprouve

LE BAROMÈTRE - Les passionnés de ballon ovale comme les Français en général ne voient pas d'un bon œil le rapprochement souhaité entre les deux clubs franciliens, selon le dernier sondage Odoxa pour RTL et Winamax.

Les couleurs du Stade Français et du Racing 92 vont-elles fusionner ?
Les couleurs du Stade Français et du Racing 92 vont-elles fusionner ? Crédit : JEFFROY GUY/SIPA
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

L’annonce a fait l’effet d’une bombe lundi 13 mars : les présidents des deux grands clubs de rugby franciliens, le Stade Français et le Racing 92 ont entamé des discussions pour fusionner dès la saison prochaine. Les deux clubs historiques s’étaient rencontrés pour la première finale du championnat de France en 1892. L'accord intervient alors qu’ils sont les deux derniers vainqueurs du Top 14.

Dans la foulée de la prise de parole de Jacky Lorenzetti, président du Racing, et de Thomas Savare, son homologue du Stade Français Paris, Odoxa a mené l'enquête sur internet les 15 et 16 mars auprès d’un échantillon de 1.006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Il en ressort trois enseignements principaux.

1. Pour 56% des amateurs de rugby, la fusion est une mauvaise chose. 2. Pour une très large partie des Français et des Françaises interrogés, ce rapprochement est avant tout guidée par des questions économiques (83%), synonyme de la disparition d’une partie d’histoire (69%) et n’a pas été suffisamment soumise à la concertation (69%). 3. La réussite sportive n’est pas évidente.

À lire aussi
L'équipe d'Arsenal, lors du Boxing Day en 2015 sport
Basket, rugby, handball... Les Français aussi ont droit à leur "Boxing Day"

1. Une mauvaise chose pour 56% des amateurs de rugby

mauvaisechose
mauvaisechose Crédit : Odoxa

Les joueurs du Stade Français n’ont que très peu apprécié la nouvelle et ont annoncé une grève illimitée. La Fédération Française de Rugby représentée par Bernard Laporte n’apprécie pas non plus le projet. Quant aux supporters, ils soutiennent les joueurs dans leur grève.

Comment les Français et plus particulièrement ceux qui s’intéressent au rugby perçoivent-ils la fusion des deux clubs ? Les premiers sont partagés : 51% des Français y voient une bonne chose car cela permettra de créer un club viable et plus puissant quand 47% d’entre eux y voient plutôt une mauvaise chose car cela ne tient pas compte de l’histoire de deux grands clubs français. 

Si la nouvelle a plutôt tendance à réjouir les Franciliens (53%), elle déplaît très massivement dans le Sud-Ouest, terre de rugby et territoire dont sont issus la majorité des clubs du Top 14 : 64% des habitants du quart sud-ouest de l’Hexagone affirment que c’est une mauvaise chose. Ils voient sans doute dans cette fusion la concurrence d’un futur mastodonte du rugby et donc moins d’opportunités pour leurs clubs.

Plus attachés à la culture et à l’histoire du monde de l’ovalie, les amateurs de rugby sont 56% à affirmer que c’est une mauvaise chose car cela ne tient pas compte de l’histoire de deux grands clubs français.

2. Une fusion guidée par des questions économiques

economie
economie Crédit : Odoxa

Jacky Lorenzetti et Thomas Savare ont expliqué que la fusion était liée à des questions économiques, à la crainte d’un rachat qatari et à l’ambition de créer un club viable et solide économiquement.

83% des Français et 89% des amateurs de rugby sont convaincus que le projet est avant tout guidé par des questions économiques. Ils déplorent aussi massivement la disparition d’une partie de l’histoire du rugby (69% et 80%) et estiment que la fusion n’a pas été suffisamment soumise à la concertation (69% et 77%).

Récemment, deux autres clubs avaient imaginé un projet de fusion : Biarritz et Bayonne. Si l’on en juge par la situation actuelle des deux clubs - Bayonne est dernier du Top 14 et Biarritz en Pro D2 - on peut se dire que les deux Présidents franciliens cherchent à éviter un destin similaire, quitte à faire passer les questions économiques avant l’histoire et la culture.

3. Une réussite sportive pas évidente

sportifpublic
sportifpublic Crédit : Odoxa

L’objectif de la fusion du Stade Français et du Racing 92 est clair : créer un club plus puissant, plus viable pour jouer le titre chaque saison et remporter régulièrement la Coupe d’Europe. Les Français et les amateurs de rugby ne sont pas convaincus que ce soit une réussite.


50% des Français et 51% des amateurs affirment que le club issu de la fusion sera capable de gagner régulièrement la Coupe d’Europe. Même constat sur le plan national : 49% des Français et 47% des amateurs de rugby estiment que le club sera capable de gagner le Top 14 chaque saison.

Partagés sur la réussite sportive du projet et perplexes sur sa pertinence d’un point de vue historique et culturel, les Français et les amateurs de rugby affirment surtout que la future équipe ne parviendra pas à réunir les supporters des deux clubs. 52% des Français et 58% des amateurs de rugby l’affirment.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Top 14 Jacky Lorenzetti Stade Français
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787714527
Fusion Racing-Stade Français : une majorité d'amateurs de rugby désapprouve
Fusion Racing-Stade Français : une majorité d'amateurs de rugby désapprouve
LE BAROMÈTRE - Les passionnés de ballon ovale comme les Français en général ne voient pas d'un bon œil le rapprochement souhaité entre les deux clubs franciliens, selon le dernier sondage Odoxa pour RTL et Winamax.
https://www.rtl.fr/sport/football/fusion-racing-stade-francais-une-majorite-d-amateurs-de-rugby-desapprouve-7787714527
2017-03-19 08:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/69xgkGQLKexVgMP3Qy4f2g/330v220-2/online/image/2017/0317/7787714589_les-couleurs-du-stade-francais-et-du-racing-92-vont-elles-fusionner.jpg