2 min de lecture Rugby

Fusion Racing 92-Stade Français : "Boudjellal est jaloux", rétorque Lorenzetti

INVITÉS RTL - Le président du Racing 92 a répondu aux attaques de son homologue toulonnais et précisé les contours du projet de fusion avec le Stade Français, lundi 13 mars.

CHOQUET_245x300 L'Homme du jour Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Fusion Racing 92-Stade Français : "Boudjellal est jaloux", rétorque Lorenzetti Crédit Image : Crédit THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et Marc-Olivier Fogiel

Coup de tonnerre dans le rugby français. Les historiques Racing 92 et Stade Français, les deux derniers vainqueurs du Bouclier de Brenus, ont annoncé lundi 13 mars la fusion de leurs équipes professionnelles dès la saison prochaine, sous un nom qui sera connu dans les prochaines semaines. Paris et l'ïle-de-France ne pouvaient donc plus avoir deux clubs rivaux ? "On aurait pu continuer à vivre séparément, assure Jacky Lorenzetti, le président du Racing. Mais on a pensé que le mariage ou le PACS était une bonne solution pour pérenniser nos clubs et décupler nos ambitions, passer de la culture de la gagne une fois à gagner possiblement à chaque fois".

Parmi les nombreuses voix qui se sont élevées tout au long de la journée pour critiquer le projet, celle de Mourad Boudjellal. Pour le président du Racing Club de Toulon, il ne s'agit pas d'une fusion mais d'un "rachat", "un échange d'argent et c'est Savare (Thomas, le président du Stade Français) qui touche". Réponse de Lorenzetti : "Il est jaloux. Il nous a longtemps fustigé l'un et l'autre en disant qu'on n'avait pas de supporters dans nos stades. Là, on va voir qu'en prenant la moyenne des supporters des deux clubs, on va passer à 22.000, donc substantiellement devant lui. On va se donner un petit peu d'aisance budgétaire. Et puis de voir que deux présidents peuvent passer de la culture de la rivalité à la culture de l'amitié, je pense qu'il l'a un peu en travers de la gorge".

Et comment réagit le patron du Racing 92 aux déclarations de certains des joueurs du Stade Français - "Ce sera sans moi", Sekou Macalou ; "Je ne participerai pas à cette mascarade", Paul Gabrillagues ; "Ma tristesse est tellement grande", Pascal Papé ? "Les joueurs qui ne pourront pas, pour une raison ou une autre, ou parce qu'ils ne le veulent, faire partie de cette nouvelle formidable aventure, auront le temps de retrouver un autre club". Lorenzetti admet qu'il faudra résoudre l'équation de 45 joueurs d'un côté + 45 d'un autre = 45, mais selon lui, il n'y aura pas de casse, "parce qu'il y a des joueurs qui sont en fin de contrat".

À lire aussi
Teddy Thomas (au centre) et les Bleus en Écosse le 11 février 2018 rugby
XV de France : une popularité en chute de 13 points en trois mois et demi

Essayer d'organiser un calendrier qui soit cohérent entre l'Arena et le stade Jean Bouin

Jacky Lorenzetti, président du Racing 92
Partager la citation

Concernant le stade où évoluera la nouvelle entité, le chef d'entreprise (69 ans) né à Paris mais de nationalité suisse révèle que ce sera "d'abord à Jean Bouin (20.000 places, rénové en 2013, ndlr) puisque l'Arena (de Nanterre, en construction, 32.000 places) ne sera pas terminée en début de saison. Ensuite, nous allons travailler avec toutes les parties prenantes pour essayer d'organiser un calendrier qui soit cohérent entre l'Arena et le stade Jean Bouin".

Dernier mot à l'adresse des supporters des deux clubs signé Thomas Savare (49 ans). Comment faire pour les unir ? "Je pense qu'on a du travail à faire, de conviction. Mais la réalité c'est que nos supporters, ce sont des amateurs de rugby, des passionnés. Il faut comprendre la surprise qu'a été cette annonce car il se trouve que, pour une fois, il n'y a eu aucune rumeur autour de la construction de ce projet (...) je comprends l'émotion de nos supporters. À nous de les accompagner, de leur expliquer exactement le projet, comment il vont retrouver dans ce nouveau club l'ADN du club de leur cœur". Là encore, l'équation semble complexe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rugby Racing 92 Stade Français
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787656772
Fusion Racing 92-Stade Français : "Boudjellal est jaloux", rétorque Lorenzetti
Fusion Racing 92-Stade Français : "Boudjellal est jaloux", rétorque Lorenzetti
INVITÉS RTL - Le président du Racing 92 a répondu aux attaques de son homologue toulonnais et précisé les contours du projet de fusion avec le Stade Français, lundi 13 mars.
https://www.rtl.fr/sport/football/fusion-racing-92-stade-francais-boudjellal-est-jaloux-retorque-lorenzetti-7787656772
2017-03-13 21:31:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vXoXczdzOkqZOTarN3_HzQ/330v220-2/online/image/2017/0313/7787656833_thomas-savare-et-jacky-lorenzetti-a-paris-le-13-mars-2017.jpg