1 min de lecture Santé

Football : pourquoi l'Écosse veut interdire les têtes chez les moins de 12 ans

ÉCLAIRAGE - Les jeunes footballeurs écossais n'auront bientôt plus le droit de faire des têtes à l'entraînement avant 12 ans à cause des risques de démence à l'âge adulte, affirment des médias britanniques.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Jean-François Chermann, neurologue : "Ce n'est pas possible de ne rien faire" Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : Julien Sellier | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marie Billon édité par Gregory Fortune

L'Écosse va-t-elle devenir la première nation en Europe à interdire le jeu de tête chez les footballeurs de moins de 12 ans, une mesure déjà prise par les États-Unis depuis 2015 ? La Fédération écossaise de football devrait trancher d’ici la fin du mois.
Selon des chercheurs de l'université de Glasgow, les anciens footballeurs auraient 3,5 fois plus de risques d'être atteints de démence. Des impacts répétés d'un ballon sur la tête avant l'âge de 12 ans tout particulièrement présente selon des risques certains. 

Willy Stuart a mené cette étude. "On sait qu'il y a un lien entre blessure cérébrale et impact sur la tête, déclarait-il récemment à la BBC. Donc ça me paraît raisonnable de réduire les impacts non nécessaires lors de l'entraînement sans les interdire pendant les matches".

Même si le lien de cause à effet entre têtes et démence n'a pas été strictement prouvé, 
des jeunes Écossais interrogés ne sont pas mécontents. "Quand on sera plus grand on pourra, estime l'un d'entre eux, mais quand est plus petit ça peut faire mal parce que ce sont des balles très dures, ça peut blesser".

Certaines voix dans le football écossais réclament de leur côté l'introduction de ballons plus légers aux entraînements pour que les jeunes apprennent la technique avec moins de risques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Ecosse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants