1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : les Tchèques créent la sensation face aux Pays-Bas et se hissent en quarts
3 min de lecture

Euro 2021 : les Tchèques créent la sensation face aux Pays-Bas et se hissent en quarts

COMPTE-RENDU - Réduits à 10 dès la 52e minute, les Pays-Bas ont été battus 2-0 par la République tchèque en 8es de l'Euro, dimanche 27 juin à Budapest. Les Tchèques affronteront les Danois pour une place en demi-finale.

Tomas Holes ouvre le score pour la République tchèque à Budapest le 27 juin 2021
Tomas Holes ouvre le score pour la République tchèque à Budapest le 27 juin 2021
Crédit : BERNADETT SZABO / POOL / AFP
Gregory Fortune & AFP

Énorme surprise à Budapest, dimanche 27 juin en début de soirée : la République tchèque, 3e du groupe D derrière l'Angleterre et la Croatie, a fait tomber les Pays-Bas, qui avaient remporté leurs trois premiers matches dans cet Euro 2020. Les Tchèques retrouveront le Danemark en quart de finale samedi 3 juillet (18h) à Bakou.


Les hommes de Jaroslav Silhavy ont profité de l'expulsion dès la 52e minute du défenseur central néerlandais Matthijs de Ligt pour avoir détourné le ballon de la main en position de dernier défenseur, alors que le score était de 0-0. L'arbitre a d'abord adressé un carton jaune avant de passer au rouge direct après consultation de la VAR. 16 minutes plus tard, Tomas Holes a ouvert le score de la tête (68e).

La République tchèque s'est mise à l'abri à la 80e par son avant-centre Patrik Schick, auteur de son quatrième but dans la compétition. Les changements opérés par Frank De Boer n'y ont rien fait : la Hollande quitte la compétition dès son premier match à élimination directe, alors qu'elle semblait avoir un boulevard dans cette partie de tableau, avec le vainqueur du 8e à venir Angleterre-Allemagne (mardi 29 juin, 18h).

Force collective, solidarité, pressing permanent

Les Tchèques de 2021 n'ont certes plus les individualités qui ont fait la réputation des générations précédentes, les Pavel Nedved ou autre Tomas Rosicky, capables de gagner un match d'un éclair de génie. Mais ils compensent cette absence de stars par la force collective et la solidarité, et par un pressing permanent sur l'adversaire, qui a fait déjouer les Pays-Bas. 

À lire aussi

Les hommes du sélectionneur Frank de Boer s'attendaient à une résistance farouche. Ils ont été servis. Incapables de mettre du rythme, ni de se créer des occasions franches, ils se sont englués dans les filets d'un adversaire remarquablement organisé, mais qui n'a pas refusé le jeu pour autant. Les "Oranje" ont contrôlé le milieu de terrain, mais n'ont pas cadré un seul tir au cours de la première période

Le latéral droit Denzel Dumfries a eu sans doute la meilleure occasion néerlandaise du début de match, lorsqu'il a devancé de la tête à 20 mètres du but le gardien Tomas Vaclik sorti à sa rencontre (13e). Mais le défenseur du PSV Eindhoven s'est trop déporté sur la gauche et son tir a été détourné en corner par Antonin Kalas bien revenu.  

Meilleures occasions pour les Tchèques en 1re période

En face, les Tchèques ont profité de chaque contre pour porter le danger dans la surface du gardien Maarten Stekelenburg. Et c'est au final l'outsider qui s'est procuré les situations les plus dangereuses: Tomas Soucek, qui portait le brassard de capitaine en l'absence de Vladimir Darida blessé, a trop croisé une tête au premier poteau (22e). Et Antonin Barak a manqué la plus belle occasion (38e) : lancé en profondeur dans la surface sur la droite, il n'a pas cadré son tir. 

Le match a basculé en quelques secondes peu après la pause. Malen a d'abord manqué l'ouverture du score (50e). Échappé complètement seul dans l'axe, il a tenté de dribbler le gardien, qui a remporté le duel du bout des doigts. Sur le contre tchèque, Matthijs de Ligt, en position de dernier défenseur à la lutte avec Schick, a détourné le ballon de la main à une vingtaine de mètres du but. 

Holes buteur puis passeur

Alerté par son assistant vidéo, l'arbitre a consulté son écran de contrôle et sorti un carton rouge logique. Un coup très dur pour les favoris néerlandais, condamnés à jouer quasiment toute la deuxième période sans leur patron de la défense. Le vent avait tourné en faveur des Tchèques, mais le score était toujours de 0-0. Jusqu'à la 68e minute... lorsque Tomas Holes a repris victorieusement de la tête au deuxième poteau un coup franc tiré quasiment du point de corner (1-0). 

Le match, fermé jusque là, a soudain changé d'âme. Les Néerlandais ont dû se découvrir. Holes, l'auteur du premier but, a chipé un ballon dans le camp néerlandais, dans le style typique du pressing tchèque, pour servir Schick - qui avait marqué les trois buts de son équipe au premier tour -, dont la reprise sans contrôle d'une dizaine de mètres n'a laissé aucune chance à Stekelenburg (81e). 

À 2-0 à dix minutes de la fin, et à 11 contre 10, les Tchèques tenaient leur exploit. Ils pouvaient jubiler avec leurs milliers de supporters qui peuplaient la Puskas Arena de Budapest, comble, la Hongrie n'appliquant pas de jauge sanitaire dans ses stades. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/