1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : la femme d'Alvaro Morata publie les menaces qu'elle a reçues après Italie-Espagne
2 min de lecture

Euro 2021 : la femme d'Alvaro Morata publie les menaces qu'elle a reçues après Italie-Espagne

Après la défaite de l'Espagne aux tirs au but contre l'Italie en demi-finale de l'Euro 2021, la compagne de l'attaquant espagnol Alvaro Morata, qui a raté son penalty, a dévoilé les nombreux messages d'insultes et de menaces qu'elle a reçus, notamment sur Instagram.

Alvaro Morata et sa compagne Alice Campello en 2019
Alvaro Morata et sa compagne Alice Campello en 2019
Crédit : Carlos Dafonte / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Romain Giraud

C'est malheureusement devenu une habitude. L'arrivée des réseaux sociaux a permis une proximité inédite entre les fans et leurs idoles. Même si parfois les messages reçus sont bienveillants, certains internautes, souvent anonymes, n'hésitent pas à envoyer des messages d'insultes et de menaces. En témoigne la récente histoire d'Alice Campello, compagne du footballeur espagnol Alvaro Morata qui a eu le malheur de rater son tir au but contre l'Italie ce mardi 6 juillet en demi-finale de l'Euro 2021. 

Ce loupé, qui a entraîné l'élimination immédiate de la sélection espagnole de la compétition aux portes de la finale, a aussi eu des répercussions sur les réseaux sociaux. Des "fans", très remontés, ont en effet envoyé des messages privés à son épouse. Des menaces de mort et des insultes, qu'elle a décidé de publier : "Que ton mari ait un cancer et tes enfants aussi", "Ne t'avise pas de publier des photos du but de Morata ou j'irai chez toi et je te brûlerai en direct sur Instagram".

Ces messages, Alice Campello les a dénoncés via un texte publié dans lequel elle condamne le comportement de ces internautes : "Honnêtement, je ne souffre vraiment d'aucun de ces messages... Mais je pense si c'était arrivé à une fille plus fragile ça aurait été un problème. Le sport est fait pour unir, pas pour évacuer ses frustrations. J'espère vraiment qu'à l'avenir des mesures sérieuses pourront être prises contre ce genre de personnes car c'est honteux et inacceptable".

Plusieurs appels au boycott, sans résultat

Le cas d'Alice Campello n'est pas isolé. De nombreux sportifs sont victimes de ces messages toute l'année de la part de fans mécontents. Au mois d'avril 2021, un appel général au boycott des réseaux sociaux avait même été lancé par les instances du football anglais pour lutter contre les messages racistes. Un appel qui avait été relayé et suivi par la majorité du monde du foot.

Un peu plus tôt, en mars, l'ancien footballeur international français Thierry Henry avait annoncé quitter les réseaux sociaux pour dénoncer les messages haineux. Près de 4 mois après, ce dernier n'est toujours pas revenu, preuve que certaines choses n'avancent pas. 

En France, le harcèlement via internet (mails, réseaux sociaux...) est appelé cyberharcèlement. Il s'agit d'un délit qui est sanctionné par des peines d'amendes et de prison. Les sanctions sont d'ailleurs plus graves si la victime a moins de 15 ans. Mais le problème de l'anonymat persiste, depuis plusieurs années, certains internautes militent pour que toutes les inscriptions soient accompagnées de l'envoi d'un justificatif d'identité afin de lutter contre ce fléau. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/