1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 - Angleterre-Danemark : le football pourrait bien revenir à la maison
2 min de lecture

Euro 2021 - Angleterre-Danemark : le football pourrait bien revenir à la maison

Cela fait 55 ans que l’Angleterre attend un titre international, depuis cette victoire à domicile contre l’Allemagne de l’Ouest en finale de la Coupe du Monde 1966. Plus d’un demi-siècle plus tard, de nouveau chez eux, les Three Lions ont tout pour briller.

Harry Kane avec l'Angleterre à Wembley le 13 juin 2021
Harry Kane avec l'Angleterre à Wembley le 13 juin 2021
Crédit : Laurence Griffiths / POOL / AFP
Antoine Bchini

"Football’s coming home", peut-être la chanson la plus iconique du ballon rond, est sortie pour encourager l’équipe d’Angleterre lors de l’Euro 1996 outre-Manche. Les Anglais n’ont pourtant jamais vraiment eu de succès lors des compétitions internationales. Malgré des générations et des joueurs souvent brillants, les Three Lions n’ont vécu qu’une seule finale, celle de la Coupe du Monde en 1966.

Pourtant, l’Angleterre a compté des joueurs parmi les meilleurs du début de ce siècle, avec des milieux de terrain tels que Franck Lampard, Steven Gerrard, ou encore David Beckham. Souvent moqués pour leurs échecs dans les moments importants, c'est une nouvelle génération, emmenée par le sélectionneur Gareth Southgate, qui porte sur ses épaules 55 ans d’échec. Face au Danemark à Wembley, ce mercredi soir 7 juillet (coup d'envoi à 21h) pourrait être synonyme de première finale dans l’histoire de l’Angleterre dans le championnat d’Europe des nations.

Une efficacité et une précision retrouvée

Dans cette compétition, l’Angleterre est passée à la vitesse supérieure après les poules, à l’image de son attaquant vedette, le joueur de Tottenham Harry Kane. Avant le huitième de finale contre l’Allemagne, le Spur n’avait jamais marqué dans un Euro. Resté muet et méconnaissable lors des poules, il incarne le renouveau anglais dans cette phase à élimination directe, avec trois buts en deux matchs.

Plus généralement, l’Angleterre a trouvé des solutions et a su exploiter les espaces. Les trois matchs de poule, contre la Croatie, l’Écosse et la République Tchèque, ont livré des spectacles plus que moyens et assez fermés, à l’image des scores. Des victoires 1-0 contre la Croatie et la République Tchèque et un 0-0 contre leur voisin écossais.

À lire aussi

Cette libération de Harry Kane par ce premier but a ôté un poids sur l’attaque Anglaise, qui s’est montrée plus que réaliste contre l’Allemagne, avec 2 buts en seulement 5 tirs (dont 4 cadrés) sur l’ensemble du match. Lors de la large victoire 4-0 contre l’Ukraine, 6 des 10 tirs étaient cadrés. Une précision qui a cruellement manqué lors des matchs de première phase, avec 4 petits tirs cadrés sur 22 tentatives en 3 matchs.

Face à ce qui semble être l’adversaire le plus abordable de ce dernier carré, le Danemark, qui plus est à domicile, et sans la présence de public adverse, tout semble favorable à ce que l’Angleterre connaisse sa première finale de championnat d’Europe.

Les derniers parcours

Lors du dernier Euro, en France en 2016, les Anglais avaient échoué dès les huitièmes de finale, défaite 2-1 contre l’Islande après avoir ouvert le score, ce qui avait privé d’un quart contre la France. En 2012, l’Italie les cueillait en quart aux tirs au but, et lors de l’édition 2008, l’Angleterre n’était pas parvenue à se qualifier, manquant leur première compétition internationale depuis 1994.

Il faut remonter à l’Euro 1996 pour voir les Three Lions atteindre leur meilleur résultat, une demi-finale perdue contre l’Allemagne, là encore aux tirs au but. A l’époque, c’est Gareth Southtgate qui avait raté le pénalty décisif.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/