1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2016 : des surprises et des favoris en difficultés
2 min de lecture

Euro 2016 : des surprises et des favoris en difficultés

À neuf mois de l'Euro 2016 en France, les chances de qualification deviennent de plus en plus grandes pour certaines nations peu habituées à goûter aux phases finales.

L'Allemagne a été sacrée championne du monde au Brésil en 2014
L'Allemagne a été sacrée championne du monde au Brésil en 2014
Crédit : FRANCOIS XAVIER MARIT / POOL / AFP
Dorian Waymel

Depuis lundi 31 août, les joueurs internationaux ont rejoint leur sélection pour la première trêve de la saison. Au programme notamment, les 7e et 8e journées des qualifications pour l'Euro 2016. En tant que pays hôte, la France est certaine de participer au tournoi. Et si quelques nations créent la sensation en tête de leur poule, d'autres plus attendues ont mal entamé leur campagne. Ouvert pour la première fois à 24 pays (contre 16 auparavant), la phase finale de l'Euro 2016 est devenue moins sélective. Ainsi, les deux premiers et le meilleur troisième des neuf groupes rejoindront l'Hexagone l'été prochain. Les huit autres troisièmes disputeront un barrage aller-retour.

Au rayon des surprises

Dans le groupe B, le Pays de Galles tient le haut du classement devant la Belgique et n'a pas encore connu la défaite après six matchs disputés. Menés par le joueur du Real Madrid, Gareth Bale, les Britanniques feraient un grand pas vers une première qualification historique pour l'Euro en cas de succès à Chypre (20h45). L'Islande, dans le groupe A, devance les Pays-Bas et pourrait elle aussi valider son billet pour la France dès ce soir chez les Oranje. L'île nordique confirme ses récents progrès, seulement éliminée par la Croatie lors des barrages de la Coupe du Monde 2014. Autre sensation, la Slovaquie domine le groupe C devant l'Espagne grâce à un parcours sans faute, double tenante du titre européen.

Ces favoris un peu à la traîne

Championne du monde en titre, l'Allemagne a mis un peu de temps à digérer son sacre brésilien. Une défaite en Pologne (0-2) puis un nul à domicile contre l'Eire (1-1) ont laissé le leadership du groupe D au voisin polonais. Deuxième, la sélection de Joachim Low devrait tout de même se qualifier directement. Ce n'est pas le cas des Pays-Bas ou de la Russie (groupe G). Troisièmes, les deux nations n'ont plus de temps à perdre si elles veulent éviter l'exercice périlleux des barrages. Une crise de résultats qui a conduit les deux fédérations à se séparer de leur sélectionneur. Danny Blind a remplacé Guus Hiddink sur le banc des Orange, alors que Leonid Slutsky a succédé à Fabio Capello chez les Russes.

Dans les autres groupes, l'Angleterre n'a pas encore lâché le moindre point. La route vers l'Euro 2016 bien engagée aussi pour la Roumanie, l'Autriche, la Croatie, l'Italie et le Portugal. En revanche, le vainqueur de l'édition 2004 ne sera sans doute pas au rendez-vous en France. Avec deux points au compteur, la Grèce dispose d'une chance infime d'atteindre l'une des trois premières places de la poule F.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/