1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. États-Unis : les footballeuses toucheront le même salaire que les hommes
1 min de lecture

États-Unis : les footballeuses toucheront le même salaire que les hommes

Un groupe de joueuses avaient poursuivi la fédération américaine de football pour que les sélections masculine et féminine aient droit à la même rémunération.

Megan Rapinoe après la victoire de l'équipe américaine contre l'Espagne, le 24 juin 2019
Megan Rapinoe après la victoire de l'équipe américaine contre l'Espagne, le 24 juin 2019
Crédit : Lionel Bonaventure / AFP
Aurore Briffod & AFP

"US Soccer s'est engagé à verser un salaire à taux égal à partir de maintenant pour les équipes nationales féminine et masculine lors de tous les matches amicaux et tournois, y compris la Coupe du Monde." Vingt-huit joueuses de l'équipe nationale féminine des États-Unis, championne du monde en France en 2019, avaient déposé un recours collectif contre la politique discriminatoire de la Fédération américaine de football. La fédération et les joueuses ont trouvé un accordMegan Rapinoe, star de l'équipe, s'est réjouit de cette décision sur Twitter : "Quand nous gagnons, tout le monde gagne."

Interviewée sur la chaîne de télévision ABC, l'attaquante Alex Morgan a affirmé que l'accord représentait une victoire pour toutes les parties. "C'est un pas en avant monumental qui permet de se sentir estimée, respectée, et qui répare notre relation avec US Soccer", a déclaré la joueuse.

La présidente de l'instance américaine de football avait déclaré, en septembre dernier, espérer "harmoniser" les primes liées à la Coupe du monde pour les équipes masculine et féminine américaines, afin de régler le contentieux opposant l'instance aux joueuses de l'équipe nationale. La Fifa a par exemple octroyé une prime de plus de 32 millions d'euros à la France lors de son succès planétaire en 2018 chez les hommes, alors que seulement 3,4 millions d'euros ont été versés aux Américaines lors de leur titre mondial de 2019. Les joueurs américains, éliminés en huitièmes de finale en 2014, avaient reçu 4,5 millions d'euros alors que leurs homologues féminines n'avaient perçu que 1,45 million après avoir été sacrée championnes du monde.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.