1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Espagne-Allemagne : "C'est la honte, ça fait mal", témoigne un Allemand après le 6-0
1 min de lecture

Espagne-Allemagne : "C'est la honte, ça fait mal", témoigne un Allemand après le 6-0

REPORTAGE - L'Espagne a infligé à l'Allemagne sa plus sévère défaite de l'après-guerre (6-0), pour rejoindre la France dans le dernier carré de la Ligue des Nations, mardi 17 novembre à Séville. La presse et les supporters sont implacables avec leurs joueurs et leur sélectionneur.

Manuel Neuer et Robin Koch dépités à Séville le 17 novembre 2020
Manuel Neuer et Robin Koch dépités à Séville le 17 novembre 2020
Crédit : CRISTINA QUICLER / AFP
Espagne-Allemagne : "C'est la honte, ça fait mal", témoigne un Allemand après le 6-0
01:35
Blandine Milcent

En Allemand, humiliation se dit "demütigung", et c'est un peu le mot du jour chez nos voisins après la déculottée que l'Espagne a infligée à la Mannschaft (6-0) en Ligue des Nations, mardi 17 novembre. Dans un pays quatre fois sacré champion du monde, les Allemands apprécient peu. Il faut remonter 89 ans en arrière pour trouver trace d'une telle correction, en amical face à l'Autriche en 1931.

Ronni est boxeur professionnel et il résume assez bien le sentiment général : "C'est la honte, c'est la honte pour l'Allemagne. Très honnêtement, ça fait mal ce match de foot. Vu ce que les footballeurs gagnent, ils pourraient au moins se bouger un peu plus les fesses". Torsten pense à peu près la même chose, mais il est un peu plus nuancé : "J'attend plus de l'équipe nationale. On peut perdre, mais de cette façon-là. 6-0, c'est un peu dur".

Et puis il y a ceux qui essayent de positiver coûte que coûte comme Benni. "Ce match d'hier n'était pas si important, c'était presque un match amical. Qu'on le gagne ou qu'on le perde, ce n'était pas significatif, moins que lorsque nous avons gagné 7-1 contre le Brésil, là c'était plus important".

Débâcle, désastre : la presse allemande est implacable. Le sélectionneur Joachim Löw "vacille à son poste", estime le quotidien Bild, qui pose la question : "À sept mois de l'Euro, est-il encore l'homme qu'il nous faut ?".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/