1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Équipe de France : "Il y aura un deuxième Thuram champion du monde", annonce Gazan
1 min de lecture

Équipe de France : "Il y aura un deuxième Thuram champion du monde", annonce Gazan

Écoutez ou réécoutez La grosse cote de Florian Gazan du samedi 14 novembre 2020. Son pari cette semaine : Marcus Thuram, fils de Lilian, sera à son tour sacré champion du monde avec les Bleus.

Marcus Thuram avec les Bleus face à la Finlande à Saint-Denis le 11 novembre 2020
Marcus Thuram avec les Bleus face à la Finlande à Saint-Denis le 11 novembre 2020
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Équipe de France : "Il y aura un deuxième Thuram champion du monde", annonce Gazan
03:37
Équipe de France : "Il y aura un deuxième Thuram champion du monde", annonce Gazan
03:44
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Tous les samedis dans le journal de 8h, Florian Gazan se lance dans un pari avec humour, ironie, décalage mais toujours avec de l’information. Samedi 14 novembre, il l'annonce : Marcus Thuram, le fils de Lilian qui vient d'honorer sa première sélection en équipe de France, sera à son tour sacré un jour champion du monde avec les Bleus. Et pourquoi pas en 2022.

"Le fiston Marcus (...) a été plus précoce que son père puisqu’il a joué son premier match pro à 17 ans avec Sochaux, alors que Lilian a débuté à 19 ans avec Monaco, rappelle le chroniqueur. Sochaux, donc, puis Guingamp et enfin l’Allemagne à Mönchengladbach, dont il a été élu meilleur joueur par les supporters pour sa première saison. Ce qui validait ce choix de club fait par Lilian Thuram 'himself', alors que l’OM faisait les yeux doux à Marcus". 

"Lilian, conscient que tout le monde ferait la comparaison avec lui, a exigé que son fils joue devant, pas derrière. Grand bien lui a pris car c’est à ce poste qu’il s’est épanoui, prenant en exemple la terreur de son papa quand il jouait : Ronaldo, le vrai, le Brésilien. D’ailleurs quand il était petit, Marcus avait un doudou qu’il ne voulait pas quitter. Ses parents lui ont alors dit : 'On va le donner à Ronaldo'. Et là, il a accepté de le lâcher enfin ! Bon, il n'a pas encore les stats de son idole. Mais en claquant y a 15 jours un doublé en Ligue des champions contre le Real d’un autre copain de papa, Zidane, il a marqué les esprits et gagné sa place en Bleu".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/