1 min de lecture Euro 2016

EN IMAGES - Euro 2016 : simulations d'attaques terroristes à Bordeaux et Saint-Étienne

Deux exercices grandeur nature ont été effectués lundi 4 avril, l'un simulant une attaque chimique au stade Geoffroy-Guichard, l'autre un attentat sur la "fans zone" de Bordeaux.

36 personnes ont été traitées par les services de secours en urgence relative et 14 en urgence absolue Crédits : AFP/P.Desmazes | Date : 04/04/2016
11 >
36 personnes ont été traitées par les services de secours en urgence relative et 14 en urgence absolue Crédits : AFP/P.Desmazes | Date : 04/04/2016
L'horaire choisi à Bordeaux coïncidait avec un celui d'une retransmission d'un match place des Quinconces Crédits : GEORGES GOBET / AFP | Date : 05/04/2016
Le scénario choisi était celui de trois terroristes armés tirant sur la foule Crédits : GEORGES GOBET / AFP | Date : 05/04/2016
Quelque 600 pompiers, gendarmes, policiers, militaires, démineurs ou médecins ont été mobilisés Crédits : GEORGES GOBET / AFP | Date : 05/04/2016
Il s'agissait d'évaluer les capacités d'évacuation et de prise en charge d'un nombre important de victimes Crédits : GEORGES GOBET / AFP | Date : 05/04/2016
Le stade Geoffroy-Guichard est l'une des dix enceintes qui accueilleront des matches de l'Euro Crédits : AFP/P.Desmazes | Date : 04/04/2016
Près de 120 pompiers, 60 de policiers, 20 urgentistes et 450 figurants ont participé à cet exercice Crédits : AFP/P.Desmazes | Date : 04/04/2016
Un drone a dispersé un produit chimique sur une tribune du stade pendant le match, avant de s'écraser Crédits : AFP/P.Desmazes | Date : 04/04/2016
L'objectif était de "tester la coordination entre les différents services" Crédits : AFP/P.Desmazes | Date : 04/04/2016
L'exercice a pour nom MESOS, pour "mise en situation opérationnelle simulée EURO 2016" Crédits : AFP/P.Desmazes | Date : 04/04/2016
Les personnes ont été triées en trois catégories suivant leurs symptômes Crédits : AFP/P.Desmazes | Date : 04/04/2016
1/1
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Journée importante pour la sécurité durant l'Euro 2016 à 67 jours de l'événement (10 juin-10 juillet), lundi 4 avril. Dans la soirée, Un exercice de simulation d'attentat sur la "fans zone" de Bordeaux a mobilisé quelque 600 pompiers, gendarmes, policiers, militaires, démineurs ou médecins en présence des ministres de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et de la Santé, Marisol Touraine. Le scénario choisi était celui de trois terroristes armés tirant sur la foule faisant la queue pour entrer dans l'espace réservé au public. L'un déclenchait une charge explosive au milieu de la foule, tandis qu'un autre se retranchait avec des otages dans un bâtiment, entraînant l'intervention de l'unité spécialisée de la police, le RAID. 

Dans la matinée, c'est une simulation d'attaque chimique qui a eu lieu au stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne. Quelque 120 pompiers, plus d'une soixantaine de policiers, une vingtaine d'urgentistes ainsi que 450 figurants y ont pris part. Dans le scénario de cet exercice, un drone a dispersé un produit chimique sur une tribune du stade pendant le match, avant de s'écraser : 262 personnes étaient impliquées dans cet incident ; 36 ont été traitées par les services de secours en urgence relative et 14 en urgence absolue, a précisé le préfet de la Loire. L'objectif était de tester la coordination entre les différents services.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Diaporama Sécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants