2 min de lecture Hospitalisation

Diego Maradona : opéré avec succès, l'Argentin "est réveillé et tout va bien"

Opérée "avec succès" d'un hématome à la tête selon son médecin, mardi 3 novembre, la légende du football argentin "a bien toléré la chirurgie".

Diego Maradona à Buenos Aires le 7 mars 2020
Diego Maradona à Buenos Aires le 7 mars 2020 Crédit : ALEJANDRO PAGNI / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

L'inquiétude retombe autour de Diego Maradona. Hospitalisé lundi 2  novembre à La Plata, à 60 km au Sud de Buenos Aires puis transféré à la clinique privée de la ville d'Olivos, au Nord de la capitale argentine, "el Pibe de oro" a été opéré avec succès d'un hématome à la tête, cinq jours après avoir fêté son soixantième anniversaire.

"L'hématome a pu être évacué avec succès, a annoncé en conférence de presse son médecin Dr Leopoldo Luque. Diego a bien toléré la chirurgie. Il est réveillé et tout va bien". Cette intervention a duré deux heures. "Il va rester en observation", a précisé le chirurgien. Des groupes de supporters s'étaient rassemblés aux portes de la clinique, y déployant de grandes banderoles à l'effigie de leur idole. Ils y ont accueilli la bonne nouvelle par des chants. 

Le champion du monde 1986 avait été transporté vers cette clinique privée après qu'un scanner a révélé la présence de l'hématome. Répétant que l'extraction d'un hématome sous-dural, situé dans la tête, est une "opération de routine", le Dr Luque avait rappelé que l'ex-présidente argentine Cristina Kirchner (2008-2015) avait subi la même intervention au cours de son mandat.  

Tout lien avec le coronavirus écarté

"C'est un patient âgé avec beaucoup de pressions dans sa vie. C'est un moment où nous devons l'aider. C'est très difficile d'être Maradona", avait-il ajouté, avant l'opération. L'ex-joueur souffrait "d'anémie" et était "un peu déshydraté". Interrogé pour savoir si l'hématome pouvait être la conséquence d'un coup, le médecin avait indiqué que "les patients généralement ne se souviennent pas" de ce qui a pu être la cause. "Ce sont des hématomes imperceptibles", avait-il souligné. 

À lire aussi
année 2020
Grosjean, Maradona, Nadal... L'année sportive 2020 en 31 photos marquantes

Dès l'hospitalisation de l'ancien numéro 10, il avait exclu tout lien avec l'épidémie de coronavirus qui a durement touché l'Argentine. Confiné depuis mars en raison de la pandémie et de sa santé fragile, Diego Maradona, entraîneur du club de Gimnasia y Esgrima La Plata, avait insisté vendredi 30 octobre pour diriger l'entraînement de ses joueurs, le jour de son 60e anniversaire. Mais il ne semblait pas en forme et marchait avec difficulté. Il n'était resté que quelques minutes sur le terrain avant de se retirer avec l'aide de ses adjoints. 

Nombreux problèmes de santé

La vie de la star argentine a été rythmée par de nombreux problèmes de santé, dont certains liés aux excès en tous genres qui l'ont parfois fait flirter avec la mort. En 2000, il avait eu une crise cardiaque à la suite d'une overdose dans la cité balnéaire uruguayenne de Punta del Este. Il avait ensuite suivi une longue cure à Cuba. 

En 2004, alors qu'il pesait plus de 100 kg, une autre crise cardiaque l'avait terrassé à Buenos Aires, mais il s'en était sorti. Il avait ensuite subi une opération chirurgicale de l'estomac qui lui avait permis de perdre énormément de poids. Le Dr Luque a d'ailleurs expliqué qu'en raison de cette intervention, l'ancien champion avait du mal à fixer le fer, ce qui le rendait plus sensible aux risques d'anémie.  

En 2007, une consommation excessive d'alcool l'avait conduit à l'hôpital. Dernièrement, il a dû se faire poser une prothèse à cause de ses genoux douloureux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hospitalisation Argentine Diego Maradona
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants