3 min de lecture International

Coupe du Monde 2018 : pourquoi Nike refuse d'équiper les joueurs iraniens

L’équipementier américain qui chausse habituellement l’équipe iranienne refuse de le faire en raison des sanctions économiques infligées au pays par Donald Trump.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Coupe du Monde 2018 : les joueurs iraniens privés de chaussures Nike Crédit Image : ATTA KENARE / AFP | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Amandine Begot
Amandine Begot

Les footballeurs iraniens peut-être contraints de disputer la Coupe du Monde pieds nus, ou en tout cas sans les Nike qu'ils portent habituellement. L'équipementier américain, chausseur historique de l'équipe iranienne, vient en effet d'annoncer qu'il ne lui fournirait finalement pas les chaussures.


"C'est la conséquence assez inattendue du retrait des États-Unis de l'accord nucléaire signé en 2015", dit ce matin le site internet de L'Équipe. L'administration Trump a en effet rétabli l'intégralité des sanctions imposées à Téhéran. "Impossible", lance donc Nike.

Le sélectionneur iranien crie lui au scandale. "Les joueurs, explique-t-il, s'habituent à leur équipement de sport, ce n'est pas juste de les changer une semaine avant des matches importants". Il a déposé un recours auprès de la FIFA, mais il ne reste que trois jours pour trouver une solution alors que l’Iran joue son premier match vendredi 15 juin, contre le Maroc.

À lire aussi
La flamme olympique (illustration) JO 2020
JO de Tokyo 2020 : la flamme olympique partira de Fukushima

"Nike est le premier équipementier du Mondial, puisqu'il chausse, rappelle le site iranien Persian Football, 60% des joueurs qui participent à la compétition." Pas vraiment numéro 1 en revanche pour ce qui est des droits sociaux. C'est ce qu'affirme un rapport publié lundi 11 juin, et que relaie ce matin l'Humanité. "Nike et Adidas toujours hors-jeu sur les droits sociaux", titre le journal.


Sur une paire de chaussures vendue 90 euros, les marques et distributeurs toucheraient 81 euros. Les ouvriers, ceux qui les ont fabriqués, seulement 80 centimes d'euros. C'est 30% de moins qu'en 1995.

Trump-Kim, un sommet historique ou hystérique ?

L'Humanité qui comme bon nombre de vos journaux revient ce matin sur ce sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un. "Une chance de paix à saisir", titre le journal. "Les deux hommes qui ne font plus qu'un", ce matin à la une de Libération qui nous propose un photomontage plutôt réussi. Leurs deux visages n'en forment plus qu'un. "Historique ou hystérique ?", s'interroge Libé, qui presque comme dans une émission de télé-réalité vous demande ce matin de cocher la ou les bonnes réponses.

La clé de la réussite de ce sommet, c'est sans doute comme souvent l'économie. "La Corée du Nord, expliquent ce matin Les Echos, dispose d'un potentiel de croissance énorme." Problème, une ouverture économique risquerait de fragiliser la dictature et ça, le leader nord-coréen n'y est sans doute pas prêt.

Les trains allemands moins ponctuels que les Français

Les Echos qui s'intéressent également ce matin à la Deutsche Bahn. La compagnie publique de train allemande, souvent citée en exemple par le gouvernement français dans le cadre de la réforme de la SNCF. 24 ans après la réforme menée Outre-Rhin les résultats ne seraient pas compléments concluants, d'après le quotidien.

Forcée de faire de grosses économies la compagnie a en effet tardé à investir, à renouveler sa flotte. Résultat, les retards en série s'accumulent. L'an dernier à peine 78% des trains longues distances étaient à l’heure. En France, on est à 85% en ce qui concerne les TGV et presque 88% pour les Transiliens, les trains de banlieue.

Faut-il marcher ou courir sous la pluie ?

Ouest France pose une question de première importance, d’autant plus en ces jours humides. Et on se l’est tous posé à un moment ou à un autre. Que faire en cas de pluie : faut-il courir ou marcher pour être le moins mouillé ? Ça a l'air très bête mais c'est l’objet de très sérieuses recherches.

Bilan, tout dépend de la vitesse du vent et de la façon dont vous êtes habillé. Ce qui est sûr c'est que ce sera toujours mieux avec des chaussures. Nike ou pas, bien sûr.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Coupe du Monde Équipementiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793721314
Coupe du Monde 2018 : pourquoi Nike refuse d'équiper les joueurs iraniens
Coupe du Monde 2018 : pourquoi Nike refuse d'équiper les joueurs iraniens
L’équipementier américain qui chausse habituellement l’équipe iranienne refuse de le faire en raison des sanctions économiques infligées au pays par Donald Trump.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-pourquoi-nike-refuse-d-equiper-les-joueurs-iraniens-7793721314
2018-06-12 13:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GX33r5MZF6YYZ3jT6knT3A/330v220-2/online/image/2018/0612/7793724874_coupe-du-monde-2018-l-iran-est-dans-le-groupe-b.jpg