5 min de lecture Équipe de France de football

Coupe du Monde 2018 : Payet inefficace, Debuchy malheureux, Kurzawa à la peine

Aucun des joueurs en balance dans l'esprit de Deschamps n'a vraiment marqué de points ce week-end. Plusieurs cadres ont en revanche confirmé leur bonne passe.

Dimitri Payet avec l'OM le 16 janvier 2018
Dimitri Payet avec l'OM le 16 janvier 2018 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Au sortir de ce week-end des 7, 8 et 9 avril, il ne reste plus que cinq semaines avant l'annonce de la liste des 23 joueurs français (plus des réservistes) retenus pour la Coupe du Monde en Russie (14 juin-15 juillet). Didier Deschamps la dévoilera le mardi 15 mai lors du journal de 20h de TF1.

D'ici là et depuis la fin du rassemblement de mars à Clairefontaine, retrouvez chaque lundi un bilan des performances des postulants. D'un côté, les cadres certains de faire partie des élus sauf blessure. De l'autre ces joueurs qui sont en balance et surtout à la frontière du groupe.

Appelés ces derniers mois/années par le sélectionneur mais pas lors des deux derniers matches amicaux, blessés ou de retour de blessure, ils sont nombreux à rêver encore de faire pencher la balance. Ce week-end, aucun n'a marqué de points. Certains en ont même perdu un peu plus, en particulier en Ligue 1 Conforama.

Ligue 1 (France)

À lire aussi
Sébastien Haller Mercato
Mercato : qui est Sébastien Haller, la recrue la plus chère de West Ham ?

C'est le cas pour commencer du Marseillais Dimitri Payet. Trop de dribbles avortés face à Montpellier (0-0) et de passes lues par les adversaires dans un rôle de meneur de jeu axial. À son actif, seulement une belle passe en louche pour Morgan Sanson. Il est même sorti sous les sifflets du Vélodrome, remplacé par Frank Zambo-Anguissa.

Respectivement touchés aux ischio-jambiers et à une cuisse, l'ailier Florian Thauvin et le gardien marseillais Steve Mandanda n'ont pas pris part à cette rencontre. Le premier n'est pas assuré de sa place en Russie, le second si, dans le rôle de doublure d'Hugo Lloris.

Mathieu Debuchy, lui, espère gagner sa place sur le côté droit de la défense. Face au PSG (1-1), le Stéphanois a été particulièrement malheureux en voyant le ballon rebondir sur sa cuisse et terminer dans son propre but au bout du temps additionnel. Ce coup du sort fait presque oublier son centre qui avait conduit au but de Rémy Cabella. 

Justement impuissant sur cette ouverture du score, le 3e gardien des Bleus Alphonse Aréola a su s'interposer sur un penalty du même Cabella. Il a également détourné sur la barre un tir d'Oussama Tannane. Sale soirée en revanche pour le défenseur Presnel Kimpembe, exclu dès la 41e minute pour deux fautes grossières sur Romain Hamouma.

Sur le côté gauche de la défense, Layvin Kurzawa a parfois été en difficulté et n'a pas assez influé dans le domaine offensif. Au milieu, Adrien Rabiot s'est lui aussi montré très insuffisant. Titularisé comme avant-centre, Kylian Mbappé n'a pas pesé sur la rencontre hormis sur un bon tir repoussé du pied par Stéphane Ruffier.

À Monaco Thomas Lemar est entré à la 66e minute contre Nantes (2-1), sans peser non plus, confirmant ses difficultés actuelles. Le latéral droit Djibril Sidibé a résisté tant bien que mal face à des Canaris entreprenants. Il a essayé d'apporter offensivement, mais s'est montré peu précis dans ses centres.

Premier League (Angleterre)

En Angleterre, l'homme du week-end se nomme Paul Pogba, auteur d'un doublé rageur en trois minutes avec Manchester United alors que son équipe était menée 2-0 sur la pelouse du voisin et rival City. MU s'est même imposé 3-2, retardant le sacre des hommes de Pep Guardiola. 

Transparent en première période, le milieu français s'est réveillé en seconde. Il a d'abord trompé Ederson de près puis égalisé de la tête. Côté Citizens, toujours pas de Benjamin Mendy sur la feuille de match. Blessé de longue date, le latéral gauche est toujours engagé dans une course contre la montre. Aymeric Laporte est resté sur le banc. 

Trois jours après son doublé contre le CSKA Moscou, en quart de finale aller d'Europa League, Alexandre Lacazette n'était pas titulaire avec Arsenal pour la réception de Southampton (3-2). L'attaquant n'a joué que les 20 dernières minutes, sans marquer. Préservé entre les deux matches européens, Laurent Koscielny n'était pas sur la feuille de match. 

Accroché à domicile par West Ham, Chelsea a pu compter sur Ngolo Kanté, exemplaire dans l'effort et le goût du combat, pas sur Tiémoué Bakayoko, qui ne fait lui plus partie des plans d'Antonio Conte depuis l'automne dernier. Remplaçant, Olivier Giroud a failli marquer de la tête peu avant la fin du match. 

Une semaine après sa boulette contre les Blues, Hugo Lloris a vécu une rencontre plutôt tranquille avec Tottenham contre Stoke (victoire 2-1 des Spurs).

Liga (Espagne)

Décidément, le stade Santiago-Bernabeu réussit à Antoine Griezmann : pour la 3ème saison d'affilée, l'attaquant de l'Atlético de Madrid a marqué dans la vénérable enceinte merengue, égalisant face au Real Madrid dans le derby (1-1). À la 57e minute, alors que le Real venait d'ouvrir le score par Cristiano Ronaldo, le Français a initié un bon une-deux avec Vitolo et marqué d'un tir à bout portant son 18e but en Liga cette saison. 

Pour le reste, sa prestation a été très complète. Lucas Hernandez a lui aussi signé un bon match à son poste de latéral gauche, même s'il aurait pu se montrer davantage offensivement. Sur le but de Ronaldo, il jauge mal son saut et est trop court pour écarter le ballon de la tête. Dans un derby intense, il n'était pas facile d'entrer en cours de jeu : Kevin Gameiro, lancé pour les 10 dernières minutes, et Karim Benzema, qui a remplacé Ronaldo à l'heure de jeu, ont été peu en vue.

Notons aussi la performance maîtrisée de Raphaël Varane, solide et appliqué même s'il ne peut que dévier la frappe de Griezmann sur le but. Pour le reste, on l'a vu bien anticiper les accélérations de "Grizou" et se faire respecter lorsque Diego Costa venait dans sa zone. À son crédit aussi, une belle tentative à angle fermé qui a contraint le gardien adverse à une parade.

La veille, le Barça s'était imposé 3-1 face à Leganés. Titulaire, Ousmane Dembélé s'est distingué par beaucoup de participation mais aussi beaucoup de déchet. Son dernier geste mériterait plus de précision. Il s'est rattrapé en fin de match avec une passe décisive pour le troisième but de Messi (87e), juste avant d'être remplacé. Samuel Umtiti était laissé au repos sur le banc et n'est pas entré en jeu. 

Enfin, match frustrant pour Wissam Ben Yedder, qui a été l'un des rares Sévillans à surnager lors de la déroute à Vigo (4-0). Le Français, titulaire à la pointe de l'attaque, a été bon dans son jeu de remise. Il a eu plusieurs occasions de marquer mais s'est souvent heurté à l'excellent gardien galicien. À noter aussi une frayeur en première période sur un choc tête contre tête avec un joueur adverse. 

Bundesliga (Allemagne)

En Allemagne, Corentin Tolisso, qui n'avait plus joué avec le Bayern depuis une blessure le 10 mars, est revenu juste à temps pour le match qui a permis à Munich de valider son titre de champion grâce à une victoire 4-1 contre Augsbourg. C'est lui qui a égalisé, de la tête (32e). L'ex-Lyonnais a globalement livré une prestation rigoureuse, tant sur le plan défensif qu'offensif.

Positionné en charnière lors du déplacement de Stuttgart à Dortmund, Benjamin Pavard a de nouveau livré une grosse prestation défensive, sans pour autant éviter le naufrage à son équipe (3-0). Omniprésent de la tête dans sa surface, il a également réussi plusieurs sauvetages ou tacles décisifs en position de dernier défenseur. Sur le plan offensif, une seule montée, en position d'ailier droit à la 78e minute. Son centre n'a pas trouvé preneur. 

Seria A (Italie)

En Italie, Blaise Matuidi a joué les 90 minutes au poste de sentinelle dans un 4-3-3 lors de la victoire de la Juventus Turin (4-2) à Benevento. Match sobre et efficace de la part de l'ancien Parisien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Coupe du Monde Dimitri Payet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792945029
Coupe du Monde 2018 : Payet inefficace, Debuchy malheureux, Kurzawa à la peine
Coupe du Monde 2018 : Payet inefficace, Debuchy malheureux, Kurzawa à la peine
Aucun des joueurs en balance dans l'esprit de Deschamps n'a vraiment marqué de points ce week-end. Plusieurs cadres ont en revanche confirmé leur bonne passe.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-payet-inefficace-debuchy-malheureux-kurzawa-a-la-peine-7792945029
2018-04-09 12:49:03
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tWNlizJhCcrlNksEP3Lw1A/330v220-2/online/image/2018/0117/7791875157_dimitri-payet-avec-l-om-le-16-janvier-2018.jpg