3 min de lecture Polémique

Coupe du Monde 2018 : "Deschamps, c'est la gagne de manière opiniâtre et modeste"

ÉDITO - La journaliste Alba Ventura rend hommage à Didier Deschamps, le premier sélectionneur de l'équipe de France de football à guider les Bleus vers deux finales consécutives de grands tournois.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Coupe du Monde 2018 : "Deschamps, c'est la gagne de manière opiniâtre et modeste" Crédit Image : AFP / GIUSEPPE CACACE | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Didier Deschamps, c'est la France. C'est une certaine idée de la France : celle dont on peut être fier, parce qu'il incarne à la fois la force, le travail, la réussite et la modestie. Il n'est pas people, Deschamps. Il n'est même pas à la mode. Mais il est bien dans ses baskets.

Deschamps, c'est l'homme enraciné dans son pays qui ne revendique pas ses origines basques. Parce qu'il n'est pas que de Bayonne, il est de France. "La Nation", comme il dit. Didier Deschamps, c'est le Français moyen au sens noble du terme. Un homme issu d'un milieu modeste, qui n'a pas oublié d'où il vient.

Il sait ce qu'il doit au football, il sait que c'est le football qui lui a fait prendre l'ascenseur social. Deschamps, c'est le type qui se fout bien pas mal de son image, de ce qu'il peut renvoyer, qui se fiche bien pas mal de sa communication, de son accent et de ses explications toutes  simples et évidentes. Sans chichi, La Dèche ! 

À lire aussi
Les Bleus saluent leur second but face à l'Australie, le 16 juin 218 à Kazan polémique
Coupe du Monde 2018 : "Seulement des Bleus cette fois, et ça nous rend heureux !"

Un chef respecté

Il est discret. Il ne la ramène pas, pas prétentieux pour un sou. Et il n'a jamais fait montre de mauvais caractère. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'a pas de tempérament, au contraire. Un type bien qui nous fait du bien.

C'est aussi un chef respecté. On m'a raconté que lorsqu'il entre dans le vestiaire, le silence se fait instantanément. Ce silence qui dit qui vous êtes, qui raconte votre palmarès - un des plus grands du football français. Ce silence qui dit tout le charisme que vous dégagez au milieu de dizaines de regards.

Il faut entendre ce que ses joueurs disent de lui, comment ils sont prêts à "se défoncer" pour lui. Mais il faut aussi écouter sa façon à lui de saluer son équipe, ses mots forts et réconfortants, qu'il adresse autant aux titulaires qu'aux remplaçants.

Obsédé par la victoire

Vous savez quel est le secret de Didier Deschamps ? Ce n'est pas seulement l'homme qui fait les bons choix, méticuleux, observateur, qui sait se remettre en cause, qui est solide et exigeant. Non le secret de Deschamps, c'est qu'il n'était pas le meilleur, qu'il n'était pas le plus rapide, le plus technique. Mais ce qu'il savait plus que tout le monde, c'est que tout seul on n'y arrive pas.

Le secret de Deschamps, c'est le groupe, le collectif. Sa force c'est de savoir mélanger des joueurs qui ont des âges différents, des personnalités différentes, des cultures différentes, et d'en avoir fait un pack homogène. Et ça ce n'était pas gagné ! C'est un fédérateur, Deschamps, un meneur d'hommes hors pair.

On dit qu'il n'aime pas perdre ? C'est pire que ça, il est obsédé par la victoire et par la gagne. Il le dit d'ailleurs : "Je ne sais pas jouer pour jouer, je joue pour gagner". Et cette légende, selon laquelle DD aurait de la chance ? Non il la provoque cette chance, par son travail, par sa ténacité.

La gagne, pas la hargne

Il ne lâche rien Didier Deschamps. Bernard Tapie s'en souvient encore, du temps de l'OM, lui qui l'avait envoyé se faire les crampons aux Girondins de Bordeaux avant de le reprendre. Parce que Deschamps l'avait convaincu qu'il avait sa place à Marseille. Il en deviendra capitaine et vainqueur de la Ligue des Champions

Il a chevillé au corps l'esprit de compétition. Mais la gagne, pas la hargne. La gagne de manière opiniâtre et modeste. Didier Deschamps, lui, est "résolu et humble". Je dis ça comme un clin d'œil aux mots d'Emmanuel Macron prononcés lundi 9 juillet au Congrès de Versailles. Mais chez Deschamps, ce ne sont pas que des mots. Chez lui, c'est démontré.

Résolu et humble. En gagnant et en faisant bien mieux que tout ce que les commentateurs lui promettaient avant la Coupe du Monde et pendant la phase de poule. Alors ce n'est pas fini. Mais merci monsieur Deschamps pour votre belle leçon de management.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Coupe du Monde Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794071780
Coupe du Monde 2018 : "Deschamps, c'est la gagne de manière opiniâtre et modeste"
Coupe du Monde 2018 : "Deschamps, c'est la gagne de manière opiniâtre et modeste"
ÉDITO - La journaliste Alba Ventura rend hommage à Didier Deschamps, le premier sélectionneur de l'équipe de France de football à guider les Bleus vers deux finales consécutives de grands tournois.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-deschamps-c-est-la-gagne-de-maniere-opiniatre-et-modeste-7794071780
2018-07-11 07:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Am2EdiseKYTL4b8yYiMt2Q/330v220-2/online/image/2018/0711/7794071854_le-selectionneur-des-bleus-didier-deschamps-le-9-juillet-2018-en-russie.jpg