4 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 : Arjen Robben, l'Oranje mécanique

PORTRAIT - Après avoir affiché un extraordinaire niveau de jeu lors de cette Coupe du monde, Arjen Robben ne sera pas parvenu à donner une étoile à son pays. Une riche carrière à laquelle un titre mondial manquera toujours.

Arjen Robben lors de l'élimination des Pays-Bas face à l'Argentine, le 9 juillet 2014
Arjen Robben lors de l'élimination des Pays-Bas face à l'Argentine, le 9 juillet 2014 Crédit : AFP/J.Mabromata
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

Vous avez vu l'action mille fois. Ses adversaires aussi. Il prend sur la droite, il fixe, déborde, repique au centre, et la suite dépend de la réussite qu'il a souvent eu ces derniers temps. 

"Tout le monde sait qu'il va le faire, mais personne n'arrive à l'arrêter". Vous avez peut-être également dit ça, en voyant évoluer Arjen Robben. Ses adversaires ont, comme vous, constaté que partout où il est passé, Arjen Robben a gagné. Une mécanique qui ne s'est enrayée qu'avec le maillot de sa sélection nationale. 

>
Arjen Robben dans ses œuvres

Avant que son crochet de l'extérieur du pied et sa frappe en lucarne opposée ne fassent le tour de la planète, Arjen Robben s'est construit chez lui, dans la banlieue de Groningue, où il débuta sa carrière professionnelle en 2000. Après deux saisons révélatrices d'un talent hors-norme, le PSV Eindhoven le recrute et le jeune Robben de 18 ans fête alors son premier titre national. Auteur d'une dizaine de buts, il sera même élu meilleur joueur d'un club qu'il quittera une saison plus tard, à l'assaut de la Premier League

À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial

Transféré à Chelsea pour une vingtaine de millions d'euros, le natif de Bedum s'établira Outre-Manche entre blessures et titres de champions, une balance qui rythmera finalement toute sa carrière. Quand il est en mesure de jouer, Arjen Robben est irrésistible sous le maillot des Blues. Après deux titres de champion d'Angleterre, une FA Cup et deux Coupes de la LigueRobben s'envole pour l'Espagne où il rejoint le Real Madrid, qui cherche des héritiers aux Galactiques.

Un passage au Real avant de tout gagner avec Munich

La première saison de Robben dans la capitale espagnole ressemble étrangement à celle entamée trois ans plus tôt dans la capitale anglaise. Blessé d'entrée, le Néerlandais est indisponible pendant plusieurs semaines avant de montrer quelques fulgurances qui ne convainquent pas vraiment. Au sein d'une équipe colonisée par les Néerlandais (van der Vaart, Wesley Sneijder, Royston Drenthe, Ruud van Nistelroy, Klaas-Jan Huntelaar), Arjen Robben ne s'épanouit pas et n'inscrit que 7 buts lors d'une saison pleine. Fort d'un titre de champion d'Espagne, l'ailier des Oranje part pour l'Allemagne et le Bayern Munich, où il décrochera sa première étoile. 

Avec le temps, Arjen Robben souffre de moins en moins de sa fragilité physique chronique. Au Bayern, le feu follet gaucher va immédiatement exprimer tout son potentiel, dans un football porté vers l'avant pratiqué par un club caractériel qui lui ressemble. 

En cinq saisons (dont une seule tronquée par les blessures), Robben inscrit 56 buts en Bundesliga. La consécration en Ligue des champions aura attendu quelques années de plus, mais aura finalement eu lieu en 2013, quelques mois après la prolongation de son contrat. 

Critiqué à juste titre car il n'arrive pas à se montrer décisif dans les grands matches, Robben fait mentir ses détracteurs un an après leurs avoir donné du grain à moudre (il avait raté un penalty qui avait coûté le titre de champion d'Allemagne au Bayern puis un autre qui avait coûté le titre européen face à Chelsea). Auteur d'une passe décisive pour Mandzukic puis du but libérateur en finale de la Ligue des champions face à Dortmund, Robben culmine au sommet du football allemand et du Vieux-Continent. 

Pas verni en sélection

Arjen Robben est bien Néerlandais. Figure de proue d'une sélection toujours bien placée dans les compétitions internationales, le Bavarois figure bien dans la lignée des joueurs entraînés à l'époque par Rinus Michaels. Plébiscités, les Pays-bas sont inévitablement cités lorsqu'il s'agit de parler des sélections les plus séduisantes, mais constamment oubliés chez les vainqueurs. 

Peu importe l'époque, les Oranje n'ont jamais soulevé la Coupe du monde, échouant à trois reprises en 1974, 1978 et 2010. Encore une fois battus en demi-finale lors d'une séance de tirs au but disputée face à l'Argentine, les joueurs néerlandais ne seront pas sacrés en 2014. Après avoir échoué en finale il y a quatre ans, Robben ne le sera probablement jamais, lui qui a également laissé échappé son rêve lors des championnats d'Europe (1/2 en 2004, 1/4 en 2008). 

Il sera néanmoins cité parmi les meilleurs joueurs de l'édition de la Coupe du monde 2014, inscrivant trois buts et délivrant une passe décisive avec son omniprésence toute caractéristique. Lors d'une petite finale symbolique face au Brésil, le joueur le plus rapide du monde sera une nouvelle fois la clé d'une équipe qui brille toujours sans trophée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil Arjen Robben Pays-Bas
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773193482
Coupe du monde 2014 : Arjen Robben, l'Oranje mécanique
Coupe du monde 2014 : Arjen Robben, l'Oranje mécanique
PORTRAIT - Après avoir affiché un extraordinaire niveau de jeu lors de cette Coupe du monde, Arjen Robben ne sera pas parvenu à donner une étoile à son pays. Une riche carrière à laquelle un titre mondial manquera toujours.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2014-arjen-robben-l-oranje-mecanique-7773193482
2014-07-12 19:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4ItTm-BU5cxix9WbIFhmmw/330v220-2/online/image/2014/0712/7773195299_arjen-robben-lors-de-l-elimination-des-pays-bas-face-a-l-argentine-le-9-juillet-2014.jpg