1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Contrôle anormal de Froome : "Le peloton va beaucoup mieux", insiste Vincent Lavenu
3 min de lecture

Contrôle anormal de Froome : "Le peloton va beaucoup mieux", insiste Vincent Lavenu

INVITÉ RTL - Le manager français de la formation AG2R-La Mondiale appelle à ne pas tomber dans les amalgames après le contrôle antidopage anormal du Britannique lors du dernier Tour d'Espagne.

Vincent Lavenu, en mars 2015
Vincent Lavenu, en mars 2015
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
L'Invité de RTLMidi du 13 12 2017
04:48
Contrôle anormal de Froome : "Le peloton va beaucoup mieux", insiste Lavenu
04:47
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Nouvelle tempête sur le cyclisme mondial. Le Britannique Chris Froome, quatre fois vainqueur du Tour de France, est confronté à une affaire de dopage. Ce à cause d'un contrôle "anormal" qui a révélé une concentration de salbutamol (un produit anti-asthme) deux fois supérieure au seuil autorisé, en septembre dernier sur le Tour d'Espagne. 

L'Union cycliste internationale a mis sur la place publique un cas qui s'annonce compliqué, mercredi 13 décembre. Le coureur de la Sky, 32 ans, encourt la perte de sa victoire dans la Vuelta et risque d'être suspendu deux ans. Mais il n'est pas soumis à "une suspension provisoire obligatoire" en raison de la nature de la substance incriminée.

"Mon asthme s'est accentué durant la Vuelta, donc j'ai suivi les conseils du médecin de l'équipe pour augmenter mes doses de salbutamol, a justifié Froome dans un communiqué. Comme toujours, j'ai pris les plus grandes précautions pour faire en sorte de ne pas dépasser la dose permise". 

Froome est asthmatique, et ça tout le monde le sait

Vincent Lavenu

"Ce que ça m'inspire c'est que ce n'est évidemment pas une bonne nouvelle pour le cyclisme, a pour sa part réagi Vincent Lavenu, le manager de Romain Bardet notamment, sur RTL. 

À lire aussi

Et de poursuivre : "À partir du moment où l'acteur principal du cyclisme mondial est pris dans un contrôle, non pas positif mais anormal, le premier réflexe c'est de se dire qu'encore une fois le peloton cycliste est pris dans une affaire, et forcément ses aspects négatifs vont ressortir sur tout le peloton".

"Maintenant, les doutes... Je pense qu'il en faut s'en tenir aux faits, reprend le manager de 61 ans : un contrôle positif avec un taux de salbutamol anormalement élevé. Ça veut dire que Froome est asthmatique, et ça tout le monde le sait, qu'il a l'autorisation de prendre ce médicament pour contrecarrer éventuellement des crises d’asthme et que la dose a été dépassée".

Le salbutamol n'a aucune incidence favorable sur les gens qui ne sont pas asthmatiques

Vincent Lavenu

Mais n'y a-t-il pas beaucoup d'asthme dans le cyclisme et le sport de haut niveau en général ? "Alors ça c'est l'amalgame qui est fait un petit peu systématiquement, de se dire : 'tous les cyclistes sont asthmatiques', répond le manager de la formation AG2R-La Mondiale. D'abord ce n'est pas vrai". 

Et d'ajouter : "Maintenant, je crois qu'en règle générale la population est plus touchée par l'asthme depuis un certain nombre d'années. C'est dû aux pollutions, aux perturbateurs endocriniens,... Et les cyclistes sont effectivement un peu plus touchés que la moyenne des autres sportifs. Pourquoi ? Parce qu'ils sont tout simplement au contact de la route, de la poussière".

Vincent Lavenu : "Ne pas tomber dans le 'tous pourris'"

Précision de taille apportée par l'ancien coureur : "cette molécule du salbutamol n'a aucune incidence favorable sur les gens qui ne sont pas asthmatiques". Vincent Lavenu attend désormais que les autorités fassent leur travail et déterminent ce qui s'est passé.

"On peut toujours être en colère, se dire qu'il y a des gens qui jouent à la limite, mais est-ce que c'est le cas ou pas, je n'en sais rien (...) Je ne veux pas tomber dans le piège médiatique du 'tous pourris'". 

"Ce que je demande, conclut-il, c'est de ne pas mettre trop d'amalgames et d'opprobre sur l'ensemble du peloton parce que le peloton va beaucoup mieux aujourd'hui, beaucoup mieux qu'il y a une vingtaine d'années. Les jeunes coureurs qui sont sur le devant de l'actualité sont en général des gens extrêmement sérieux (...) Avec l'actualité, ça peut paraître osé ce que je dis, mais je pense que le cycliste aujourd'hui est un exemple pour la société".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/