1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Cambriolages de footballeurs : "On voit vraiment une épidémie", déplore Mathieu Grégoire
1 min de lecture

Cambriolages de footballeurs : "On voit vraiment une épidémie", déplore Mathieu Grégoire

INVITÉ RTL - Mathieu Grégoire, correspondant de "L'Équipe" à Marseille et co-auteur du livre "Les Parrains Foot", regrette qu'il ne soit "pas très compliqué" d'identifier les villas des joueurs.

Pablo Sarabia, Angel Di Maria et Ander Herrera avec le PSG à Leipzig le 4 novembre 2020
Pablo Sarabia, Angel Di Maria et Ander Herrera avec le PSG à Leipzig le 4 novembre 2020
Crédit : Ronny HARTMANN / AFP
Cambriolages de footballeurs : "On voit vraiment une épidémie", déplore Mathieu Grégoire
07:37
Julien Sellier - édité par Marie Gingault

Dimanche 14 mars, pendant le match PSG-Nantes, Angel Di Maria est subitement remplacé et quitte immédiatement le Parc des Princes : sa maison a été visitée pendant la rencontre. Les voleurs ont dérobé 500.000 euros de bijoux alors que sa femme et ses filles étaient présentes. Simultanément, le père de Marquinhos, le capitaine du PSG, est lui aussi cambriolé pendant la rencontre, puis séquestré. Après ces incidents, le club a décidé de remettre à disposition des joueurs l'ensemble de son dispositif de sécurité.

Ces dernières années, les joueurs ont systématiquement été cambriolés pendant qu'ils étaient au stade en train de jouer. "Une pratique assez commune", selon Mathieu Grégoire, correspondant de l'Équipe à Marseille et co-auteur du livre Les Parrains Foot, invité de RTL ce mardi 16 mars. 

"À Paris on voit vraiment une épidémie dernièrement et ce qui est assez fou c'est que les cambrioleurs pouvaient tomber sur du monde, parce qu'on est en plein match, mais on est en période de couvre-feu aussi, donc les familles ont plutôt tendance à rester à la maison", souligne Mathieu Grégoire qui précise que "ce que font beaucoup de joueurs, par exemple à Marseille, c'est qu'ils laissent des cousins, des cousines, si possible baraqués pour qu'ils restent à la maison et qu'il y ait de la présence pendant les matches". 

Certains cambrioleurs "vont avoir des bribes d'informations en suivant les joueurs sur leurs trajets entre le centre d'entraînement et leur domicile ou alors ils vont voir sur les réseaux sociaux leur villa, ils vont pouvoir identifier le lieu. Ce n'est pas très compliqué", prévient le correspondant de l'Équipe. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/