1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Arsenal : Zayn Ali Salman, le "baby Maradona" de 5 ans recruté par les Gunners
1 min de lecture

Arsenal : Zayn Ali Salman, le "baby Maradona" de 5 ans recruté par les Gunners

ÉCLAIRAGE - Zayn colle au ballon, tente et réussit dribbles et passements de jambes, toujours bien équilibré. Un "baby Messi" ou plutôt un "baby Maradona" avec de belles boucles brunes.

Zayn Ali Salman le 4 septembre 2021 avec Per Mertesacker, ancien joueur d'Arsenal et responsable de l'académie des Gunners
Zayn Ali Salman le 4 septembre 2021 avec Per Mertesacker, ancien joueur d'Arsenal et responsable de l'académie des Gunners
Crédit : Compte Instagram de Zayn Ali Salman (https://www.instagram.com/zaynalisalman/)
Arsenal : Zayn Ali Salman, le "baby Maradona" de 5 ans recruté par les Gunners
01:35
Gregory Fortune & Jean-Michel Rascol

Il a déjà son compte Instagram, suivi par quelques 19.500 "followers", y est défini comme "athlète" avec le hashtag "littlemessi" (petit Messi). Zayn Ali Salman, tétine dans la bouche sur certaines de ses publications, ballon au pied sur de nombreuses photos, affole internet depuis quelques jours. Le gamin qui vient tout juste de fêter ses 5 ans a été enrôlé par l'académie d'Arsenal.

Celui qui ne peut pas officiellement s'engager contractuellement avec les Gunners apparaît effectivement très doué sur les pelouses, maillot du Paris Saint-Germain ou du FC Barcelone sur le dos. Il a d'abord grandit en France, à Laval, avant de rejoindre l'Angleterre. Sa maman, française, vivait dans chef-lieu du département de la Mayenne, bien connu de deux joueurs passé et présent d'Arsenal : Francis Coquelin et Pierre-Emerick Aubameyang.

Proche du premier, la mère du petit garçon a été séduit par le discours de Per Mertesacker, ancien défenseur allemand des Gunners et responsable de leur académie. L’un des recruteurs d'Arsenal explique qu’il n’avait pas l’intention de l’intégrer à son école de foot mais que les prédispositions du bambin l’ont finalement convaincu.

Zayn colle au ballon, tente et réussit dribbles et passements de jambes, toujours bien équilibrés. Un "baby Messi" ou plutôt un "baby Maradona" avec de belles boucles brunes. Personne ne semble toutefois s’inquiéter de son autre apprentissage, celui de la vraie vie, car Zayn fréquente encore la crèche en dehors des terrains plutôt que la petite école. 

À écouter aussi

S’il sera peut-être un jour au centre d’un transfert retentissant, plusieurs éducateurs trouvent cette mise en scène inquiétante. Sur une vingtaine de pré-ado recrutés dans les centres de formation, deux ou trois seulement deviennent footballeurs professionnels.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/