2 min de lecture Équitation

Violences sexuelles dans le sport : un entraîneur d'équitation visé par une enquête

VU DANS LA PRESSE - L'entraîneur d'équitation Jacques Ferrari est visé par une enquête pour corruption de mineur et agression sexuelle sur mineur de 15 ans.

Jacques Ferrari le 2 septembre 2014. Le voltigeur est visé par une enquête pour agression sexuelle.
Jacques Ferrari le 2 septembre 2014. Le voltigeur est visé par une enquête pour agression sexuelle. Crédit : AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

À 31 ans, il est un grand nom de la voltige française. L'entraîneur d'équitation Jacques Ferrari est accusé d'agression sexuelle par deux de ses anciennes élèves. Une enquête a été ouverte mardi 25 février par le parquet de Saumur pour corruption de mineur et agression sexuelle sur mineur de 15 ans. 

Par ailleurs, informe Ouest-France, le jeune homme qui officie au centre de formation de voltige de Saumur (Maine-et-Loire) a été suspendu de ses fonctions d'entraîneur par le préfet, et une procédure administrative est en cours. 

De son côté, Jacques Ferrari, ancien champion du monde, reconnaît auprès du Parisien son "libertinage" et le fait qu'il ait entretenu une liaison avec Chloé, l'une des deux sœurs qui l'accusent d'agression sexuelle, mais nie avoir eu des gestes inappropriés vis-à-vis de la cadette Anaïs. 

Plusieurs plaintes déposées

Les plaintes pour agressions sexuelles déposées lundi 24 février ne sont pas les premières. En 2018, Anaïs avait déjà déposé plainte pour corruption de mineur. À cette époque, sa sœur aînée Chloé et elle viennent de quitter leurs parents pour s'entraîner à Saumur. Très vite, Jacques Ferrari exerce une emprise sur elles. Jusqu'à ce qu'Anaïs craque au téléphone avec sa mère. Elle lui raconte que l'entraîneur a des relations sexuelles avec Chloé et a des gestes inappropriés à son égard.

À lire aussi
L'invité de RTL du 25 octobre 2019 handicap
Salim Ejnaini, cavalier non-voyant, sur RTL : "Je pratique l'équitation à la voix"

Au Parisien, plusieurs témoins confirment les dires des deux jeunes filles. Jacques Ferrari jouit d'une réputation de gourou, surnommé le "décapsuleur"

La Fédération Française d'Équitation (FFE) et le ministère des Sports assurent avoir fait, à l'époque, tout ce qui était en leur pouvoir pour limiter l'influence de l'entraîneur. Lui, assure avoir avoir "depuis pris conscience de certaines choses" : "Aujourd'hui, j'ai arrêté les blagues grivoises et sexuelles que je pouvais faire à l'époque", conclut-il auprès du journal.

L'équitation fait partie des sports bouleversés par les témoignages d'athlètes concernant des faits de violences sexuelles. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes ces dernières semaines, dont une après la publication du témoignage de la patineuse Sarah Abitbol qui accuse son ex-entraîneur Gilles Beyer de l'avoir violée alors qu'elle était mineure.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équitation Autres sports Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants