1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2017 : Romain Bardet successeur de Bernard Hinault ?
2 min de lecture

Tour de France 2017 : Romain Bardet successeur de Bernard Hinault ?

PORTRAIT - Deuxième du classement général l'an passé derrière le Britannique Chris Froome, le Français de 26 ans semble avoir les armes pour faire mieux, et donc triompher sur les Champs-Élysées le dimanche 22 juillet.

Romain Bardet sur les routes du Dauphiné le 11 juin 2017
Romain Bardet sur les routes du Dauphiné le 11 juin 2017
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Gregory Fortune & AFP

Yannick Noah en 1983 à Roland-Garros, Bernard Hinault deux ans plus tard sur le Tour de France. Depuis, plus de trente ans de disette pour les Français lors de ces deux mythes du sport international. Et cette question lancinante avant l'événement, parfois pendant : cette année, c'est la bonne ? Plus les éditions passent et plus le poids de la pression se fait lourd pour les aspirants à la succession. En 2017, elle repose sur les épaules de Romain Bardet, plus que sur celles de Thibaut Pinot, qui a prévenu qu'il se concentrerait sur les victoires d'étapes plus que sur le classement général, après un Tour d'Italie éprouvant conclu à la 4e place.

3e en 2014 derrière un autre Français, Jean-Christophe Péraud, à plus de 8 minutes de l'Italien Vincenzo Nibali, le Franc-Comtois de 27 ans a depuis laissé la vedette au coureur de Brioude, de six mois son cadet. 9e en 2015 après une 15e puis une 16e lors de ses débuts sur la Grande Boucle, Romain Bardet a relancé la machine à fantasmes l'an passé : 2e sur le podium final à Paris, à plus de 4 minutes du Britannique Chris Froome, certes, mais devant le Colombien Nairo Quintana. Depuis, le leader de la formation AG2R La Mondiale n'a pas fui ses nouvelles responsabilités. Au contraire. Tenté de progresser encore. Parfait sa condition pour être fin prêt sur les routes de juillet.

Mon désir c'est d'être le meilleur possible

Romain Bardet

A-t-il le sentiment qu'il peut faire mieux que cette 2e place, et donc entrer dans la légende du sport bleu-blanc-rouge ? Lucide, il estime que "c'est compliqué de rééditer la même performance. Plus on monte dans le classement, plus c'est difficile". Et d'ajouter : "il y a un fossé entre Chris Froome et moi. L'an dernier, j'étais à mon maximum physiquement, mentalement, et j'ai fini à 4 minutes de lui". Pour autant, l'ambition de l'élever au premier rang est bien là. En témoigne cette préparation minutieuse effectuée en Sierra Nevada, ce soucis du moindre détail sur tous les plans, du corps au matériel en passant par l'état d'esprit, son "désir d'être le meilleur possible".

Sur le dernier Critérium du Dauphiné, début juin, Romain Bardet (6e) a pu se jauger avec ses futurs adversaires pour la victoire finale. Constater que Chris Froome (4e) avait perdu de sa superbe en montagne, notamment par rapport à son ancien lieutenant australien Richie Porte (2e). Devancer les Espagnols Alejandro Valverde (9e) et Alberto Contador (11e). Emmagasiner toujours plus de repères, d'expérience, sans forcer plus que de raison. Son objectif est ailleurs. Dès que quelqu'un le reconnaît dans la rue, il ne manque d'ailleurs pas de lui rappeler : le Tour et ce maillot jaune qu'il n'a encore jamais porté. 2017, l'année de l'aboutissement ?

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/