5 min de lecture Cyclisme

Tour de France 2017 : les 9 étapes à ne pas rater

ÉCLAIRAGE - La 104e édition de la Grande Boucle s'élance samedi 1er juillet de Düsseldorf, en Allemagne, pour trois semaines de courses. Voici les temps forts les plus attendus.

Tour de France 2017 : le profil de la 5e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
9 >
Tour de France 2017 : le profil de la 5e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
Tour de France 2017 : le profil de la 8e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
Tour de France 2017 : le profil de la 9e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
Tour de France 2017 : le profil de la 12e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
Tour de France 2017 : le profil de la 13e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
Tour de France 2017 : le profil de la 15e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
Tour de France 2017 : le profil de la 174e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
Tour de France 2017 : le profil de la 18e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
Tour de France 2017 : le parcours de la 20e étape Crédits : Sophie RAMIS, Paul DEFOSSEUX / AFP | Date : 28/06/2017
1/1
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Le livre de Roland-Garros 2017 refermé, le football quasiment absent des écrans de télévision, juillet déboule et avec lui le rendez-vous sportif le plus attendu de l'été, notamment en année impaire : le Tour de France cycliste. Durant trois semaines, mordus et grand public vont se masser sur le bord des routes et/ou derrière leurs écrans de télévision, se passionner pour la course, se délecter des paysages vus du ciel.

Longue de 3.516 km, cette 104e édition s'élance samedi 1er juillet depuis le nord-ouest de l'Allemagne, à Düsseldorf, pour le 22e départ hors des frontières hexagonales. Au menu de la 1re étape, un contre-la-montre de 14 km. Comme la veut la tradition depuis 1975, la plus grande course au monde s'achèvera sur les Champs-Élysées trois semaines plus tard, le dimanche 22 juillet, au terme d'une 21ème et dernière étape à partir de Montgeron, commune de l'Essonne théâtre du départ de la 1ère Grande Boucle en 1903.

La balade dans Paris, suivie du parcours sur la "plus belle avenue du monde" est toujours spectaculaire pour les yeux avec le survol des monuments de la capitale. Elle le sera encore plus cette année avec la traversée de la nef du Grand Palais, l'un des sites du projet olympique Paris 2024. Sur le plan sportif, tout sera alors joué, le futur vainqueur se contentant de parader avant l'ultime sprint massif. Voici les neuf journées où il aura pu faire la différence.

À lire aussi
Nairo Quintana, Romain Bardet et Chris Froome sur le Tour 2016 En direct de L'Equipe
Suspendre Froome, un boulevard pour Romain Bardet sur le Tour de France ?

1. Mercredi 5 juillet : 5e étape, Vittel - La Planche-des-Belles-Filles (160 km)

Après le contre-la-montre de Düsseldorf, la course prend la direction de la Belgique avec un premier sprint attendu à Liège. Après un passage par le Luxembourg et une étape promise aux baroudeurs à Longwy, en Meurthe-et-Moselle, un nouveau sprint se dessine à Vittel. C'est alors que les choses sérieuses devraient véritablement commencer entre les grands leaders, avec la première des trois arrivées au sommet de cette édition (avant Peyragudes dans les Pyrénées et l'Izoard dans les Alpes). 

Comme en 2012 et 2014, le Tour fait en effet escale à La Planche-des-Belles-Filles, dans les Vosges. Répertoriée en 1re catégorie, la montée finale est longue de 5,9 km, avec une pente moyenne de 8,5 % mais les derniers hectomètres à 20%. Le nom des deux précédents vainqueurs illustrent, l'importance du rendez-vous : Christopher Froome en 2012 (année du 1er sacre de Bradley Wiggins), Vincenzo Nibali en 2014 (l'Italien s'était imposé à Paris). L'endroit est particulièrement apprécié par Thibaut Pinot, originaire de la région.

Vincenzo Nibali le 14 juillet 2014 au sommet de la La Planche-des-Belles-Filles
Vincenzo Nibali le 14 juillet 2014 au sommet de la La Planche-des-Belles-Filles Crédit : AFP/J.Pachoud

2. Samedi 8 juillet : 8e étape, Dôle - Les Rousses (187 km)

Les étapes Vesoul - Troyes (216 km) et Troyes - Nuits-Saint-Georges (214 km) étant relativement plates, le grand spectacle devrait être de retour lors de cette étape 100% jurassienne. Dernière des trois difficultés au programme à partir de la mi-course, la longue montée de la Combe de Laisia Les Molunes (1re catégorie, 11,7 km à 6,4 % de moyenne) se situe à 11 km de l'arrivée dans la station des Rousses.

3. Dimanche 9 juillet : 9e étape, Nantua - Chambéry (181 km)

"L'étape qui me marque le plus ? celle de Chambéry". Ces mots sont ceux de Romain Bardet, 2e du dernier Tour, à l'occasion de la présentation du tracé. Chris Fromme y fait aussi "attention". Et pour cause : trois cols hors catégorie sont au programme (la Biche - 10,5 km à 9 % -, le Grand Colombier - 8,5 km à 9,9 % - et le Mont du Chat - 8,7 km à 10,3 %), avec leurs descentes très techniques, mais aussi un côte de 2e catégorie dès les premiers km, deux de 3e catégorie et une autre de 4e catégorie. L'arrivée s'effectue dans la vallée.

4. Jeudi 13 juillet : 12e étape, Pau - Peyragudes, 214,5 km

De Chambéry, le peloton sera transféré en avion en Dordogne pour la première des deux journées de repos. Un circuit dans le le Périgord (Périgueux - Bergerac avec un passage à Lascaux) puis la descente vers Pau précède la courte traversée du massif pyrénéen, placé pour la troisième fois consécutivement avant les Alpes. Courte mais redoutable durant deux journées.
La première propose un enchaînement particulièrement exigeant sur 214,5 km. Au menu, col des Ares (2e catégorie, 7,4 km à 4,6 %), col de Menté (1re catégorie, 6,9 km à 8,1 %), Port de Balès (hors catégorie, 11,7 km à 7,7 %) et col de Peyresourde (9,7 km à 7,8 %) juste avant la montée finale vers l'altiport de Peyragudes (2,4 km à 8,4 %).

Le peloton (réduit) du Tour de France 2013 dans le col de Peyresourde
Le peloton (réduit) du Tour de France 2013 dans le col de Peyresourde Crédit : Christophe Ena/AP/SIPA

5. Vendredi 14 juillet : 13e étape, Saint-Girons - Foix (101 km)

Date éminemment symbolique dans l'histoire de France, le 14 juillet donne quasiment chaque année lieu à une étape spectaculaire. En 2017, elle se déroulera intégralement dans le montagneux département de l'Ariège et se veut audacieuse par son kilométrage réduit, 101 km, favorable aux attaques. Les coureurs auront à gravir trois ascensions de 1re catégorie : le col de Latrape (5,6 km à 7,3 %), le col d'Agnes (10 km à 8,2 %) et le mur de Péguère (9,3 km à 7,9 %, avec des pourcentages pouvant atteindre 18).

6. Dimanche 16 juillet : 15e étape, Laissac - Le Puy-en-Velay (189 km)

Au lendemain d'un parcours de plus en plus vallonné entre Blagnac et Rodez, direction le massif central et Le Puy-en-Velay sur un terrain aussi beau que piégeux au départ de Laissac-Séverac L'Église. Le premier quart de l'étape propose la traversée du plateau de l'Aubrac avec notamment la montée de Naves d'Aubrac (1re catégorie, 8,9 km à 6,4 %). Dans le dernier quart, il faudra se frotter au col de Peyra Taillade (1re catégorie, 8,3 km à 7,4 %). Attention danger, surtout si le vent est de la partie.

7. Mercredi 19 juillet : 17e étape, La Mure - Serre-Chevalier (183 km)

Du Puy, où se déroulera la deuxième journée de repos, le cap sera toujours placé à l'est. Les sprinteurs auront peut-être une chance de s'illustrer à Romans-sur-Isère avant l'arrivée dans les Alpes pour deux jours d'explication entre leaders. Le premier propose deux géants, le col de la Croix-de-Fer (hors catégorie, 24 km à 5,2 %) et le Galibier par son versant le plus dur (hors catégorie, 17,7 km à 6,9 %), montées entrecoupées de celle du Télégraphe (11,9 km à 7,1 %).

Alberto Contador, Andy Schleck, Rui Alberto Costa et Christophe Riblon dans le Galibier en 2011
Alberto Contador, Andy Schleck, Rui Alberto Costa et Christophe Riblon dans le Galibier en 2011 Crédit : Laurent Cipriani/AP/SIPA

8. Jeudi 20 juillet : 18e étape Briançon - Izoard (178 km)

Les Hautes-Alpes méritent leur nom. Le col de Vars (1re catégorie, 9,3 km à 7,5 %) et surtout  l'Izoard (hors catégorie, 14,1 km à 7,3 %), avec au sommet la troisième et dernière arrivée en altitude, offriront l'ultime bataille entre grimpeurs. "Je ne connais pas tous les cols de ce Tour. Je n'ai jamais vu l'Izoard par exemple", a concédé Chris Froome lors de la présentation. 

9. Samedi 22 juillet : 20e étape Marseille - Marseille (22,5 km)

Pour affiner le classement général final ou tenter un dernier tour de force, il ne reste plus ensuite que le contre-la-montre individuel de Marseille. Départ et arrivée à l'intérieur du Stade Vélodrome, passage sur la corniche Kennedy le long de la Méditerranée, montée à la "Bonne Mère", Notre-Dame-de-la-Garde : spectacle sportif et visuel garanti.

Vue du stade Vélodrome et de la ville de Marseille en octobre 2014
Vue du stade Vélodrome et de la ville de Marseille en octobre 2014
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Tour de France Thibaut Pinot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789132585
Tour de France 2017 : les 9 étapes à ne pas rater
Tour de France 2017 : les 9 étapes à ne pas rater
ÉCLAIRAGE - La 104e édition de la Grande Boucle s'élance samedi 1er juillet de Düsseldorf, en Allemagne, pour trois semaines de courses. Voici les temps forts les plus attendus.
http://www.rtl.fr/sport/autres-sports/tour-de-france-2017-les-9-etapes-a-ne-pas-rater-7789132585
2017-06-27 19:17:00
http://media.rtl.fr/cache/_wRLN65DgcHo8Sr-jmpCCw/330v220-2/online/image/2017/0627/7789133775_nairo-quintana-romain-bardet-et-chris-froome-sur-le-tour-2016.jpg