1 min de lecture Voile

Transat Jacques Vabre 2019 : l’exploit de Damien Seguin, né sans main gauche

COMPTE-RENDU - Le skipper paralympique né sans main gauche a bouclé la Transat Jacques Vabre et un peu plus de 15 jours.

Damien Seguin et Yoan Richomme
Damien Seguin et Yoan Richomme Crédit : Frédéric Veille
fred veille
Frédéric Veille édité par Gregory Fortune

C’est un véritable exploit qu’a réalisé Damien Seguin en traversant l’Atlantique du Havre à Salvador de Bahia. Car même si la 14e place finale n’a pas satisfait le Briançonnais, elle est aux yeux de tous un beau pied de nez au handicap et un exemple du dépassement de soi. Né sans main gauche il y a 40 ans, il était accompagné sur cette Transat par Yoan Richomme, récent vainqueur de la Solitaire du Figaro. Le duo est tout simplement le premier équipage handivoile en Imoca à boucler cette épreuve.

"Je continue à apprendre de ce bateau en vue du Vendée Globe l’année prochaine, a déclaré Damien Seguin. Les Imoca sont des voiliers formidables. A chaque sortie je continue à apprendre. C’était ma manière de fonctionner en paralympique, c’est toujours ma manière de fonctionner, 'step by step', même si je sais que les regards sont toujours portés sur moi. Mais cela, je n’y prête pas attention".

Arrivé dans la course au large en 2009, Damien Seguin mène deux carrières de front puisqu’après avoir participé à la Transat Jacques Vabre et à la Route du Rhum sur un petit monocoque de 40 pieds, il suit aussi une carrière paralympique avec deux titres et une médaille d'argent en quatre participations.

Damien m’impressionne depuis longtemps

Yoan Richomme
Partager la citation

Arrivé l’an passé dans la catégorie reine des monocoques Imoca 60 pieds, il avait déjà terminé 6e de la dernière Route du Rhum avant d’aller sur le ponton de Pointe à Pitre pour célébrer la victoire de Yoann Richomme, qui s’imposait de son côté en Class40. 

À lire aussi
Charles Caudrelier, Yann Riou et Franck Cammas voile
Franck Cammas et Charles Caudrelier remportent la "Brest Atlantiques"

C’est une amitié profonde et une parfaite complémentarité qui a cette fois permis aux deux hommes de rallier la Baie de Tous les Saints. "Damien m’impressionne depuis longtemps déjà, conclu Yoan Richomme. On est passé d’un bateau de 12 m à un bateau de 18 m et il est toujours aussi bon. Il va vite être prêt pour le Vendée Globe, c’est sûr. Et je pense qu’il sera capable de faire quelque chose de beau"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Handicap Handisport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants