1 min de lecture Ski alpin

Ski alpin : "C'est un sacré moment", déclare Mathieu Faivre, champion du monde, sur RTL

INVITÉ RTL- Le skieur français Mathieu Faivre a remporté le géant en Italie lors des Mondiaux de Cortina d'Ampezzo, une première depuis 1968.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Ski alpin : "C'est un sacré moment", déclare Mathieu Faivre, champion du monde, sur RTL Crédit Image : FABRICE COFFRINI / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par Jérémy Billault

La France attendait cela depuis plus d'un demi-siècle. Le skieur Mathieu Faivre, en difficulté depuis plusieurs saisons, a créé la sensation en devenant vendredi champion du monde du géant trois jours après son titre en parallèle. 

Difficile pour le skieur de réaliser son exploit dans les premiers instants. "Petit à petit, quand j'ai passé la ligne d'arrivée, il y a un moment où je n'y ai vraiment pas cru. Avec le recul et la pression qui redescend, je me suis dit : "c'est fait, elles sont là", c'est un sacré moment." 

En termes d'émotion, Mathieu Faivre confesse être à "12/13" sur une échelle de 1 à 10. À l'arrivée, le champion a un temps pris sa tête dans ses mains. "Énormément de choses défilent, raconte-t-il, les moments compliqués qui reviennent en mémoire, car depuis quelques saisons, je n'avais pas le niveau de ski que j'attends. Quand je comprends que je suis champion du monde, il y a eu un moment où je me suis pris la tête dans les mains."

Si l'industrie du ski ne fonctionne pas, c'est nos revenus qui disparaissent

Mathieu Faivre, champion du monde de géant, sur RTL.
Partager la citation

Mathieu Faivre entre dans la légende du ski alpin français, succédant à Jean-Claude Killy, champion du monde de géant il y a 53 ans. Cette victoire intervient alors que le monde de la montagne à l'arrêt en raison des mesures sanitaires.

À lire aussi
France
Biathlon : le Français Émilien Jacquelin conserve son titre mondial de la poursuite

"Bien entendu qu'on y pense, explique le skieur. On est les premiers concernés, si l'industrie du ski ne fonctionne pas, c'est nos revenus et nos moyens pour s'entraîner qui disparaissent. Je suis impliqué directement dans cette situation, plus que délicate, c'est regrettable que tout soit arrêté de la sorte et qu'on mette autant de monde dans des difficultés, qui, j'espère ne seront pas rédhibitoires pour la suite."

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Ski alpin Autres sports
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants