5 min de lecture Roland-Garros

Roland-Garros 2018 : pourquoi il n'y a déjà plus de Français ?

ÉCLAIRAGE - Pour la première fois depuis 11 ans, aucun Français se s'est hissé en 8es de finale sur la terre battue parisienne. Un faible bilan qui n'est pourtant pas une surprise.

Rafael Nadal livre un mot à Richard Gasquet le 2 juin 2018
Rafael Nadal livre un mot à Richard Gasquet le 2 juin 2018 Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

CQFD. Ce qu'il fallait démontrer. Après trois tours dans cette 117e édition de Roland-Garros, tous les Français engagés au 1er tour sont déjà éliminés. Ils étaient pourtant 15 au départ, le contingent le plus fourni devant l'Espagne (12) et les États-Unis (11). Mais la quantité ne garantit jamais rien en sport.

Aucun joueur battant pavillon bleu-blanc-rouge présent en deuxième semaine, autrement dit à partir des 8es de finale, ce n'était plus arrivé depuis 2007. L'an passé, un seul avait atteint ce stade, Gaël Monfils, stoppé en trois sets par le futur finaliste suisse Stan Wawrinka. En 2016, Richard Gasquet, seul rescapé, était allé jusqu'en quart (battu par le Britannique Andy Murray).


Rétrospectivement, c'est avec l'édition 2015 que la parallèle est le plus douloureux. Ils étaient alors cinq au 4e tour : Richard Gasquet, Jérémy Chardy, Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon et Gaël Monfils. Seul Tsonga avait rejoint les quarts, puis les demies. Wawrinka, encore lui, avait mis fin au rêve de succession à Yannick Noah, avant de remporter le tournoi.

À lire aussi
Roger Federer le 10 octobre 2018 à Shanghai tennis
Tennis : Roger Federer annonce qu'il jouera Roland-Garros cette année

Plusieurs raisons expliquent ce mauvais bilan 2018 chez les messieursCaroline Garcia s'est arrêtée en 8es chez les dames. De façon générale, le tennis français traverse une saison décevante. En janvier, il n'y avait déjà plus un seul Français en 8es lors de l'Open d'Australie. Plus aucun d'entre eux n'appartient au top 15 mondial, ce qui complique les tirages au sort. Sur terre battue, ils sont apparus loin du compte avant Roland-Garros. Plongée dans le détail pour chacun d'entre eux.

Pouille égale son meilleur résultat

Tsonga, Gasquet, Monfils ? Non, le Français le mieux classé au niveau mondial est, depuis plusieurs mois déjà, Lucas Pouille, 16e après avoir atteint le 10e rang en mars. Le Nordiste de 24 ans a déjà atteint les quarts de finale en Grand Chelem à deux reprises, à Wimbledon et l'US Open en 2016. Mais depuis, il n'a jamais dépassé le 3e tour.

À Roland-Garros, il est venu six fois pour le même constat : deux défaites d'entrée, deux en 32es, deux en 16es. Après deux matches maîtrisés contre l'Ukrainien Daniil Medvedev (53e mondial) et le Britannique Cameron Norrie (102e), Pouille s'est effondré face à l'espoir russe Karen Khachanov (38e). 

Inquiétant en mars, il avait envoyé des signaux encourageants en Coupe Davis contre l'Italie début avril sur terre battue. Mais il n’a jamais pu par la suite engranger la confiance nécessaire sur cette surface particulière. Résultat logique, somme toute.

Mannarino éliminé d'entrée pour la 8e fois

Poursuivons le quizz. Qui est le deuxième Français le mieux classé ? Réponse : Adrian Mannarino, 29 ans, 26e mondial et... huit éliminations d'entrée à Roland-Garros en 10 participations (deux fois au 2e tour). Avant de débarquer à Paris cette année, il restait aussi sur des éliminations au 1er tour à Madrid, Rome et Lyon.

Rien d'étonnant, dès lors, à le voir disparaître sans ménagement ( 7-6, 6-2, 6-2) face à l'Américain Steve Johnson, pourtant loin d'être un cador (47e à 28 ans). En Grand Chelem, il connaît le même sort une fois sur deux, et n'a jamais atteint les quarts. Son classement, il le doit surtout à des performances sur des tournois de moindre importance.

Gasquet tombe sur Nadal

Pour trouver trace du premier des "nouveaux Mousquetaires", à savoir Richard Gasquet, Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon, il faut descendre au delà du 30e rang mondial, au 32e rang, avec Gasquet.

En vue à Monte-Carlo avec un excellent match (certes perdu) contre l'Allemand Alexander Zverev en quarts, le Biterrois de 31 ans est parfaitement entré dans son 15e Roland avec deux victoires convaincantes sur l'Italien Andreas Seppi puis le Tunisien Malek Jaziri.

Problème, le tirage au sort avait placé sur sa route un certain Rafael Nadal au 3e tour. 6-3, 6-2, 6-2 en faveur de l'Espagnol. 16e défaite du Français en 16 confrontations. Logique implacable.

Monfils n'a pas su conclure

Gaël Monfils à Roland-Garros le 27 mai 2018
Gaël Monfils à Roland-Garros le 27 mai 2018 Crédit : Eric FEFERBERG / AFP

Gasquet a disparu du tournoi samedi 2 juin à 16h51. 17 minutes plus tard, Gaël Monfils (31 ans, 37e mondial) pliait à son tour en 16es de finale, en cinq manches face à David Goffin (9e), après avoir manqué quatre balles de match à 5-4 sur le service du Belge dans le quatrième set.

Arrivé à Paris en manque de repères, avec seulement une victoire lors de la préparation, le Francilien a failli surprendre tout le monde et lui-même par la même occasion lors de son 12e Roland-Garros. Il a finalement été rattrapé par son manque de lucidité, de régularité, en plus d'avoir attrapé un rhume.

Tsonga absent

Depuis des années, Jo-Wilfried Tsonga fait figure de meilleure chance française sur le papier, parfois aux côtés de l'insaisissable Gaël Monfils. Mais cette année, "Jo" n'était pas là. Opéré du genou gauche début avril et toujours souffrant, il a stoppé les entraînements sur avis médical et évoqué "la possibilité" de ne pas non plus être remis à temps pour la saison sur gazon, dont Wimbledon du 2 au 15 juillet. 

À 33 ans, l'ancien 5e joueur mondial (en février 2012) n'en finit plus de chuter au classement en raison de son absence des courts depuis le 10 février. Il pointe à la 52e place et va encore dégringoler dans les semaines à venir. La remontée sera très compliquée. Même sa participation à un 11e Roland-Garros relève aujourd'hui de l'hypothèse.

Simon et Paire butent sur Nishikori

Même âge que Tsonga, Gilles Simon (65e) a, lui, réussi un joli parcours au regard de ces derniers mois sur le circuit. Relancé par une finale contre l'Autrichien Dominic Thiem à Lyon juste avant le début de ce Roland, le Niçois s'est offert une performance au 2e tour en écartant l'Américain Sam Querrey (13e) en quatre manches.

Il n'a en revanche rien pu faire face au Japonais Kei Nishikori (21e), tombeur au tour précédent d'un autre Français pas épargné non plus par le tirage au sort, Benoît Paire (29 ans, 51e). En 13 Roland-Garros, Simon a atteint trois fois les 8es. Paire est venu neuf fois Porte d'Auteuil. Jamais il n'a dépassé le 3e tour.

Herbert n'avait jamais été si loin

Lui n'était pas particulièrement attendu et laissera peut-être la meilleure impression. Pierre-Hugues Herbert, 27 ans, 87e mondial en simple et spécialiste du double avec Nicolas Mahut, s'est retrouvé le dernier en lice. 

Tombeur du Canadien Peter Polansky puis de son compatriote Jérémy Chardy au terme d'un combat en cinq sets, "P2H" n'a pas démérité contre le géant américain John Isner (2,06 m). Le défi était trop relevé mais Herbert signe sa meilleure performance à Roland en quatre participations. 

Del Potro se paie Mahut puis Benneteau

Un mot, enfin, sur les deux anciens (36 ans), Julien Benneteau (62e) et Nicolas Mahut (116e), 16 Roland-Garros chacun et sans doute le dernier en simple. L'un comme l'autre ont été sortis par l'Argentin Juan Martin Del Potro (6e), aux 1er et 2e tours. Là encore, logique, même si Mahut lui a pris un set.

Quelle relève ?

"Par rapport à l'époque de la génération dorée, on est un peu moins nombreux (...) Mais il y a quand même une relève", veut croire Herbert, en citant Pouille, Corentin Moutet (141e) ou encore Calvin Hemery (130e) et Quentin Halys (135e).

On a bien aperçu le jeune Moutet, 19 ans, vainqueur de son tout premier match en Grand Chelem après avoir bénéficié d'une invitation des organisateurs. Derrière lui, en revanche, ça ne se bouscule pas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roland-Garros Tennis Gaël Monfils
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793633607
Roland-Garros 2018 : pourquoi il n'y a déjà plus de Français ?
Roland-Garros 2018 : pourquoi il n'y a déjà plus de Français ?
ÉCLAIRAGE - Pour la première fois depuis 11 ans, aucun Français se s'est hissé en 8es de finale sur la terre battue parisienne. Un faible bilan qui n'est pourtant pas une surprise.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/roland-garros-2018-pourquoi-il-n-y-a-deja-plus-de-francais-gasquet-monfils-pouille-herbert-tsonga-7793633607
2018-06-04 16:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pmX35enqFNZGJZvm_GATvQ/330v220-2/online/image/2018/0604/7793635490_rafael-nadal-livre-un-mot-a-richard-gasquet-le-2-juin-2018.jpg