1 min de lecture Femmes

"On refait le sport" met les femmes à l'honneur

Écoutez ou réécoutez le quatrième numéro de l'année 2021 de l'émission "On refait le sport". Invitées de cette émission à l'occasion de la 8e édition de l’opération "Sport Féminin Toujours", Nathalie Sonnac, Cléopatre Darleux et Laurence Fischer.

On refait le sport - Isabelle Lange On refait le sport avec Le Parisien - Aujourd’hui en France Isabelle Langé
>
"On refait le sport" célèbre les femmes Crédit Image : PEKKA SAKKI / LEHTIKUVA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Chaque dimanche de 19h30 à 20h, toute l'équipe de "On refait le sport" revient sur les grands temps forts de l'actualité sportive, dans toutes les disciplines, avec des invités de marque et un membre de la rédaction de son partenaire, le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France

Dimanche 17 janvier, plongez dans une émission 100% féminine à l'occasion de la 8e édition de l’opération "Sport Féminin Toujours" (17-24 janvier). Sa créatrice Nathalie Sonnac, également membre du CSA, est entourée de Cléopatre Darleux, gardienne de but en équipe de France de handball. Jeune maman, cette dernière s’exprime notamment sur la maternité chez les sportives de haut niveau. 

Autre invitée, la triple championne du monde de karaté Laurence Fischer. Ambassadrice des sports, elle est la fondatrice de "Fight for Dignity", qui instaure un programme sportif et social spécifiquement adapté aux femmes victimes de violences. Depuis 2014, elle collabore également avec la fondation Panzi, en République démocratique du Congo, auprès des femmes victimes de viols de guerre, leur permettant de pratiquer le karaté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Femmes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants