4 min de lecture Athlétisme

Mondiaux d'athlétisme : 7 temps forts à ne pas manquer

Les mondiaux d'athlétisme ont lieu du 4 au 13 août, à Londres. Entre les Français en lice et la dernière compétition d'Usain Bolt, les épreuves ne manqueront pas d'intérêt.

Renaud Lavillenie à Rio le 14 août 2016
Renaud Lavillenie à Rio le 14 août 2016 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Après le Tour de France et les mondiaux de natation à Budapest en Hongrie, les amateurs de sport vont de nouveau pouvoir se passionner pour une compétition sportive. En plus du retour de la Ligue 1 de football, les Mondiaux d'athlétisme débutent ce vendredi 4 août à Londres (Royaume-Uni) et se termineront le 13 août prochain. Une aubaine pour les téléspectateurs qui n'auront pas à rester éveiller toute la nuit comme lors de la dernière édition en 2015 à Pékin. 

Au cours de ces dix jours d'épreuves, les rendez-vous à ne pas manquer seront légion. Il faudra notamment suivre la dernière de Bolt qui règne en maître depuis 9 ans sur les deux distances-reines (100 et 200 m). Côté tricolore, Renaud Lavillenie, Kévin Mayer, Yohann Diniz et Christophe Lemaitre peuvent espérer décrocher des médailles et faire mieux que les deux médailles de bronze de Pékin. 

Au total, 55 athlètes (trente-trois hommes, vingt-deux femmes) français vont défendre les couleurs tricolores mprs de ces Mondiaux. 

Vendredi 4 août : Mo Farah pour le 10.000 m

22h20 - Le roi du demi-fond Mo Farah rêvait de meilleures conditions pour son dernier grand rendez-vous, chez lui aux Mondiaux de Londres, dans le stade qui l'avait couronné aux JO-2012 à Rio, mais les rumeurs de dopage qui le cernent en ont décidé autrement. Toutefois, le fondeur va tenter de décrocher l'or sur le 10.000 m, là où il avait été sacré champion olympique. Cette course sera la seule finale de cette première journée de compétition. 

Samedi 5 août : Bolt pour écrire l'Histoire

À lire aussi
Armand Duplantis à Liévin le 19 février 2020 athlétisme
Saut à la perche : pas de nouveau record du monde pour Armand Duplantis

22h45 - S'il y a bien un athlète qui sera scruté au cours de ces Mondiaux, c'est bien lui. Usain Bolt va livrer l'ultime bataille de sa prodigieuse carrière sur 100 m, avec la féroce ambition de s'offrir une sortie digne de sa légende. Le public du stade olympique aura le privilège d'admirer une dernière fois le large sourire et les foulées supersoniques de l'astre du sprint au départ d'une finale individuelle.

Celui qui a régné sans partage durant 9 années sur les deux distances-reines (100 et 200 m) rêve d'adieux par la grande porte et d'un 12e sacre mondial (un record), pour asseoir encore un peu plus sa place dans l'Histoire du sport.

Mardi 8 août : Lavillenie enfin sacré ?

20h35 - Malgré une saison sous forme de montagnes russes, difficile de négliger la science des grands championnats de Renaud Lavillenie, qui rêve de conquérir le seul grand titre qui manque à son palmarès. Après un hiver gâché par une blessure à une cuisse, le recordman du monde du saut à la perche (6,16 m) a peiné en plein air et n'est pas allé très haut en 2017 (5,87 m).

Mais il a une revanche à prendre sur les Jeux de Rio, qu'il avait terminés en larmes à la 2e place derrière le héros local Thiago Braz, sous les sifflets du public.     

Mardi 8 août : van Nierkerk sous les 43 secondes ?

22h50 - Des mots de Bolt lui-même, Wayde van Niekerk représente la "relève". Le Sud-Africain tentera de passer sous la barre de 43 secondes lors du 400 m, qu'il devrait, sauf surprise, remporter. À Rio, il avait réalisé une course parfaite en 43 secondes 03. Depuis, au meeting d'Ostrava, il a signé la meilleure performance de tous les temps sur 300 mètres, distance non-officielle.

Jeudi 10 août : Lemaitre comme à Rio

22h50 - Christophe Lemaitre tentera de renouveler la sublime victoire à Rio où il avait décroché le bronze sur le 200m. Toutefois, la tâche s'annonce plus difficile. Blessé en juin au mollet, le Français n'est pas au meilleur de sa forme. Il avait d'ailleurs été battu sur sa discipline favorite mais a promis de se "venger" à Londres. 

"Aux Championnats de France (mi-juillet à Marseille), je savais que je n'étais pas en forme. J'étais triste de ne pas conserver le titre sur 200 m, mais je savais pourquoi. Je n'avais fait que deux-trois séances de sprint avant et je n'étais pas prêt", a-t-il expliqué. 

Vendredi 11 août : Meyer favori du décathlon

11 heures - C'est l'un des favoris du décathlon. Kévin Meyer, repéré à Rio a réalisé une saison "quasiment parfaite", comme il l'explique. En revanche, une épreuve pourrait le pénaliser : le saut à la perche. Le Français avait peiné aux championnats de France et avait terminé frustré.

Samedi 12 août : Diniz pour conjurer le sort

10h45 - On se souvient des terribles images de Yohann Diniz à Rio, victime de problèmes gastriques. À 39 ans, le Français espère plus que jamais s'imposer sur le 50km marche, malgré deux blessures aux cotes cette année. Bien qu'il ne soit pas favori, il pourrait créer la surprise.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Athlétisme Usain Bolt Christophe Lemaitre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants