1 min de lecture Jeux Olympiques

JO 2024 : pourquoi le retrait de Budapest n'est pas forcément bon pour Paris

DÉCRYPTAGE - La capitale française n'a plus qu'un adversaire, Los Angeles, dans la course à l'organisation des Jeux d'été de la 33e olympiade de l'ère moderne.

L'Arc de Triomphe illuminé par des images sportives en vue des JO 2024, le 31 décembre 2016 à Paris
L'Arc de Triomphe illuminé par des images sportives en vue des JO 2024, le 31 décembre 2016 à Paris Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Jean-Michel Rascol

Boston en juillet 2015. Hambourg en novembre de la même année. Rome en octobre 2016. Et maintenant Budapest. Quatre des cinq villes initialement candidates à l'organisation des Jeux Olympiques d'été de 2024 ont jeté l'éponge. Comme en Allemagne et en Italie, défiance populaire et difficultés financières ont eu raison de la candidature hongroise

Boston remplacée par Los Angeles aux États-Unis, Paris n'a donc plus qu'un seul adversaire. Mais paradoxalement, ses chances de succès ne sont pas plus élevées qu'à la veille du retrait de Budapest, ni de ceux de ses précédentes rivales. Dans une élection à trois, la capitale française, qui n'a plus organisé les Jeux depuis 1924, aurait en effet sans doute pu compter au deuxième tour de scrutin sur le report des voix des partisans de l'autre candidature européenne.

Le 13 septembre prochain à Lima, au Pérou, deux villes vont s'affronter, une première depuis plus de 35 ans, depuis la session électorale de septembre 1981 en vue de l'organisation des Jeux de 1988, attribués à la Sud-Coréenne Séoul aux dépens de la Japonaise Nagoya. Deux blocs face à face, dans une élection couperet, avec un seul tour de scrutin, sans rattrapage ni alliance possible.

À lire aussi
Kylian Mbappé avec les Bleus en Moldavie le 22 mars 2019 Jeux Olympiques
Kylian Mbappé peut-il disputer les Jeux Olympiques en 2020 ?

Alors, Paris va-t-elle échouer une nouvelle fois, comme en 2005 lors de l'attribution des JO 2012 à Londres pour 54 voix contre 50 à la capitale française en finale ? À sept mois du verdict, il n'y a aucune raison de le penser. Au contraire. Car au moment où les ambassadeurs débutent leur campagne à l'international pour séduire les 95 membres du Comité international olympique, l'atout majeur de Paris 2024 reste son dossier. Au banc des comparaisons, quelques soient les chapitres, il devance presque toujours Los Angeles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux Olympiques JO 2024 Budapest
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787386021
JO 2024 : pourquoi le retrait de Budapest n'est pas forcément bon pour Paris
JO 2024 : pourquoi le retrait de Budapest n'est pas forcément bon pour Paris
DÉCRYPTAGE - La capitale française n'a plus qu'un adversaire, Los Angeles, dans la course à l'organisation des Jeux d'été de la 33e olympiade de l'ère moderne.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/jo-2024-pourquoi-le-retrait-de-budapest-n-est-pas-forcement-bon-pour-paris-7787386021
2017-02-23 12:09:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tHLtelIDSVjAZeBVfOu2YQ/330v220-2/online/image/2017/0223/7787386294_l-arc-de-triomphe-illumine-par-des-images-sportives-en-vue-des-jo-2024-le-31-decembre-2016-a-paris.jpg