2 min de lecture Formule 1

Formule 1 - Grand Prix de Hongrie : Nico Rosberg coiffe au poteau Lewis Hamilton après des qualifications perturbées

COMPTE-RENDU - Le pilote allemand (Mercedes) devancera son coéquipier Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo (Red Bull).

Nico Rosberg partira en pole position du Grand Prix de Hongrie le 24 juillet.
Nico Rosberg partira en pole position du Grand Prix de Hongrie le 24 juillet. Crédit : Darko Vojinovic/AP/SIPA
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Les dernières secondes ont été à l'image de cette séance de qualification aux multiples rebondissements. Samedi 23 juillet, Nico Rosberg, globalement dominé par son coéquipier jusque-là, a réussi à arracher la pole après un dernier tour à l'attaque. Sa quatrième pole cette saison. Son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, a été contraint de ralentir dans le deuxième secteur. En effet, Fernando Alonso (McLaren-Honda) se trouvait en travers sur le vibreur.

Un élément pourrait toutefois remettre en question la pole de Nico Rosberg. L'Allemand n'aurait pas ralenti sous drapeau jaune alors que Fernando Alonso avait réussi à dégager sa monoplace. "Je ne pense pas que ça va poser un problème", a dit Rosberg en conférence de presse. Séparé d'un petit point au championnat du monde, les pilotes des Flèches d'argent se livreront à un duel sans merci demain. Avant le Grand Prix, Lewis Hamilton relativise. "Il ne faut pas être déçu, parce que c'était de toute façon une séance très particulière, qui ne signifie pas grand-chose. Il reste une très longue course à courir, et il faut se concentrer sur cela".

Kimi Raïkkönen (Ferrari) piégé en Q2

Kimi Raïkkönen (Ferrari) a été une des victimes de l'assèchement ultra rapide de la piste. En terminant son dernier tour rapide (pourtant correct) trop tôt, le pilote Ferrari a vu tous ses adversaires lui passer devant en fin de Q2. La performance pure ne cessant de s'améliorer. Il a dégringolé au classement et a finalement terminé sa chute en 14e position. Lewis Hamilton, lui, a été beaucoup plus chanceux. C'est le dernier pilote à se hisser en Q3.

Quatre drapeaux rouges en Q1

Une séance de qualifications aura rarement été aussi longue. La piste détrempée n'a pas permis à la FIA de faire débuter la séance à l'heure. La pluie et quatre drapeaux rouges ont perturbé le déroulement de la Q1, le premier tiers de l'épreuve qualificative. La faute à la pluie et à la sortie de piste de Marcus Ericsson (Sauber). Au micro de Canal +, le pilote suédois a reconnu son "erreur". Une poignée de secondes plus tard, Felipe Massa (Williams-Mercedes), en gommes intermédiaires (un peu trop tôt), s'est également fait piéger en montant sur un vibreur. Son train avant gauche a été complètement détruit.

Rio Haryanto
(Manor) a définitivement mis un terme à la Q1 en perdant le contrôle au même endroit que Marcus Ericsson. Ce quatrième drapeau rouge n'a pas fait les affaires de Jolyon Palmer. Le pilote Renault s'élancera depuis la 17e place de la grille dimanche, faute d'avoir été dans la possibilité d'effectuer un tour propre. Kevin Magnussen, son coéquipier, se trouvera à la 19e place au moment de l'extinction des feux.

La grille de départ du Grand Prix de Hongrie 2016

À lire aussi
Lewis Hamilton (Ferrari) formule 1
Lewis Hamilton termine la saison en beauté

Q3
1. Nico Rosberg (Mercedes)
2. Lewis Hamilton (Mercedes)
3. Daniel Ricciardo (Red Bull)4. Max Verstappen (Red Bull)
5. Sebastian Vettel (Ferrari)
6. Carlos Sainz Jr (Toro Rosso-Ferrari)
7. Fernando Alonso (McLaren-Honda)
8. Jenson Button (McLaren-Honda)
9. Niko Hülkenberg (Force India-Mercedes)
10. Valtteri Bottas (Williams-Mercedes)
Q2
11. Romain Grosjean (Haas)
12. Daniil Kvyat (Toro Rosso-Ferrari)
13. Sergio Perez (Force India-Mercedes)
14. Kimi Raïkkönen (Ferrari)
15. Esteban Gutierrez (Haas)
16. Felipe Nasr (Sauber)
Q1
17. Jolyon Palmer (Renault)
18. Felipe Massa (Williams-Mercedes)
19. Kevin Magnussen (Renault)
20. Marcus Ericsson (Sauber)
21. Pascal Wehrlein (Manor)
22. Rio Haryanto (Manor) 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Hongrie Budapest
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants