3 min de lecture Formule 1

Formule 1 : comment Snapchat veut moderniser la reine du sport automobile

ÉCLAIRAGE - La Formule 1 a conclu un accord avec Snapchat pour diffuser certaines images captées en marge des Grand Prix et ainsi attirer une nouvelle audience vers ce sport.

Kimi Raïkonnen lors du Grand Prix de Monaco 2017
Kimi Raïkonnen lors du Grand Prix de Monaco 2017 Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

C'est une petite révolution pour les fans de Formule 1. Des images des Grand Prix, captées en marge des courses, seront bientôt visibles sur Snapchat. La Formule 1 a en effet annoncé la signature d'un accord avec Snap Inc, éditeur du réseau social, pour diffuser les "coulisses" de ces rendez-vous automobiles.

En plus des contenus officiels diffusés par les organisateurs, les photos et vidéos publiées par des fans présents sur les circuits du monde entier seront en effet éditées par Snapchat avant d'être postées sur Discover, la plateforme spéciale où les médias peuvent notamment poster des actualités, des vidéos ou encore des photos. La volonté est simple : faire vivre les coulisses de la Formule 1 et retranscrire au maximum l'ambiance qui se dégage des paddocks.

Tout cela sera à retrouver dans les "stories" de l'application et ce dès ce weekend. L'accord est immédiat et se lancera officiellement lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, sur le célèbre circuit de Silverstone. Le dispositif sera également reproduit lors des courses à Singapour, au Japon, aux États-Unis, au Mexique, au Brésil et à Abu Dhabi

Rompre avec la stratégie de Bernie Ecclestone

Une évolution qui marque un véritable changement tant le monde de la Formule 1 était jusqu'à présent extrêmement contrôlé. Ce partenariat s'inscrit donc dans la stratégie des nouveaux propriétaires de la F1, le groupe américain Liberty Media, pour installer la discipline sur les réseaux sociaux. "Nous devons continuer à amener de nouveaux fans à ce sport, en les touchant via les réseaux sociaux, avec des images des coulisses, des contenus amusants et intéressants", a expliqué Frank Arthofer, chargé du digital pour la F1, dans un communiqué publié sur le site officiel de la Formule 1.

À lire aussi
Lewis Hamilton (Ferrari) formule 1
Lewis Hamilton termine la saison en beauté

Cela marque surtout une véritable rupture avec le précédent règne de l'ancien patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone. Ce dernier parti en janvier dernier, c'est donc un virage à 180 degré entrepris par les nouveaux patrons de ce sport automobile. L'objectif est simple : rompre avec la frilosité du milieu et attirer une nouvelle cible vers ce sport parfois délaissé de la jeune génération.

Cibler la jeune génération

Une chose est sûre, le succès de Snapchat auprès de la jeune génération est indéniable. 62% des Français âgés de 15 à 24 ans assuraient utiliser l'application au moins une fois par semaine, selon une étude de Kantar TNS à l'automne dernier, relayée par BFM TV. La génération Y sera-t-elle séduite par ce nouveau dispositif ?

Comme rappelé dans le communiqué, Snapchat compte plus de 166 millions d'utilisateurs actifs quotidiennement à l'échelle mondiale, soit plus de trois milliards de Snaps envoyés chaque jour en moyenne. "Nous sommes honorés d'être la première plate-forme et nous sommes ravis de commencer à offrir à leurs équipes, partenaires et sponsors, l'opportunité d'atteindre des millions de Snapchatters à travers le monde", s'est réjoui Ben Schwerin, vice-président des partenariats de l'application.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Snapchat Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants