1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Dopage : Chris Froome "n'a pas sa place dans le Tour de France" pour Bernard Hinault
1 min de lecture

Dopage : Chris Froome "n'a pas sa place dans le Tour de France" pour Bernard Hinault

Il y a une semaine, l'ancien champion français a déjà appelé les coureurs du peloton à faire grève pour sanctionner le Britannique Chris Froome, soupçonné de dopage.

Bernard Hinault, lors d'une conférence de presse à Talloires le 27 juin 2018.
Bernard Hinault, lors d'une conférence de presse à Talloires le 27 juin 2018.
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Dopage : Chris Froome "n'a pas sa place au Tour de France" pour Hinault
01:09
AFP

L'ancien champion français a de nouveau poussé un coup de gueule. Une semaine après avoir appelé le peloton du Tour de France à faire grève pour sanctionner Chris Froome, soupçonné de dopage, Bernard Hinault a réédité sa charge contre le quadruple vainqueur du Tour mercredi 27 juin. 

Pour Hinault, Chris Froome "n'a pas sa place" dans le Tour de France. "Il est positif. Pourquoi a-t-on condamné Alberto Contador pour les mêmes causes, et pourquoi lui ne serait pas condamné ?", s'est-il interrogé à Talloires, avant le départ de la Sapaudia, une course cycliste caritative dont il est le parrain.

Le Breton a regretté la mauvaise image que ce type de scandale donne au cyclisme, notamment auprès des jeunes coureurs. "Ils ont beaucoup d'argent pour le défendre, mais est-ce que c'est une bonne image pour le cyclisme ? Dans les courses de cadets, aujourd'hui, ils ont tous de la Ventoline alors qu'ils ne sont pas malades". 

Normalement utilisée pour traiter l’asthme, la Ventoline permet une dilatation des voies respiratoires et favorise une meilleure expiration, donc une meilleure oxygénation du sang. L'Union cycliste internationale (UCI) encadre strictement son utilisation par les coureurs. 

Les coureurs doivent "prendre leurs responsabilités"

À lire aussi

L'ancien cycliste a de nouveau pointé du doigt l'attitude des cyclistes du peloton, coupables à ses yeux de se laisser "battre par des gens qui trichent". Il y a une semaine, Bernard Hinault avait déjà appelé les coureurs à "prendre leurs responsabilités"

Il a également égratigné l'équipe de Chris Froome, la formation britannique Sky, rappelant que des soupçons de dopage avaient aussi pesé sur Bradley Wiggins, ancien coéquipier de Froome lauréat du Tour en 2012.

Pendant le Tour d'Espagne 2017, Chris Froome a présenté une concentration "anormale" de salbutamol lors d'un contrôle antidopage. Il est toujours dans l'attente d'une décision du tribunal antidopage de l'Union cycliste internationale (UCI). 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/