1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. DIAPORAMA - Poulidor : anonymes et célébrités ont rendu un dernier hommage à "Poupou"
1 min de lecture

DIAPORAMA - Poulidor : anonymes et célébrités ont rendu un dernier hommage à "Poupou"

Une foule de plusieurs centaines de personnes a rendu hommage au champion cycliste lors d'une cérémonie à l'église de Saint-Léonard-de-Noblat, en Haute-Vienne.

La foule devant l'église avant les obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre
La foule devant l'église avant les obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
La foule devant l'église avant les obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre
Des gens attendent en dehors de l'église où ont lieu les obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre
Une image de Raymond Poulidor devant l'église lors de ses obsèques
Les hommages aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre
Le cercueil de Raymond Poulidor est amené dans l'église
Le patron du Tour de France  Christian Prudhomme  et l'ancien vainqueur de la Grande Boucle Bernard Hinault aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre
Les anciens cyclistes Bernard Thevenet aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre et Gilbert Duclos-Lassalleet
Une femme rend hommage à Poulidor
L'ancien cycliste Lucien Aimar aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre
Christian Prudhomme et Bernard Hinault aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre
La foule devant l'église avant les obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
Des gens attendent en dehors de l'église où ont lieu les obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
Une image de Raymond Poulidor devant l'église lors de ses obsèques Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
Les hommages aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
Le cercueil de Raymond Poulidor est amené dans l'église Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
Le patron du Tour de France Christian Prudhomme et l'ancien vainqueur de la Grande Boucle Bernard Hinault aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
Les anciens cyclistes Bernard Thevenet aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre et Gilbert Duclos-Lassalleet Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
Une femme rend hommage à Poulidor Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
L'ancien cycliste Lucien Aimar aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
Christian Prudhomme et Bernard Hinault aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP
1/1
Florian Soenen & AFP

Le froid vif et le léger brouillard n'ont pas découragé des centaines de personnes de se rendre dans le village limousin de Saint-Léonard-de-Noblat aux obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre. 4 à 500 personnes ont pris place pour une cérémonie religieuse mêlant accordéon, évangiles et hommage du directeur du tour de France Christian Prudhomme.

À l'entrée de Saint-Léonard, une grande banderole au-dessus de la route "Merci Poupou" avec photo de Raymond, saluait les visiteurs. Au-dessus du porche de la Collégiale, un grand portrait de "Poupou" dans ses vieux jours, mais toujours sur sa bicyclette, faisait un grand geste d'adieu souriant.

Peu après l'arrivée de la ministre des Sports Roxana Maracineanu, le cercueil de Poulidor, salué par les applaudissements de la foule, est entré dans l'église, porté notamment par Thévénet et Hinault, au son d'un air d'accordéon qu'il aimait, "Bruyères corréziennes".

À l'intérieur de la Collégiale, Claude Mazeaud, 82 ans, est venu de Lalinde en Dordogne, à 2 heures 30 de route. "J'étais coéquipier avec lui en 62 et 63. C'est très dur pour moi. C'est une image du cyclisme qui disparaît, notre génération. On était vraiment copains", raconte-t-il. "Je suis allé le voir à l'hôpital quand il était malade, il souffrait".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/