2 min de lecture Jeux Olympiques

D'une boîte de nuit aux JO... Le parcours argenté de Marie Martinod

PORTRAIT - Médaillée d'argent en ski halfpipe ce mardi 20 février, comme il y a quatre ans à Sotchi, Marie Martinod raccroche les skis après une carrière hors du commun.

Marie Martinod peut savourer sa médaille d'argent à Pyeongchang, la deuxième après Sotchi
Marie Martinod peut savourer sa médaille d'argent à Pyeongchang, la deuxième après Sotchi Crédit : LOIC VENANCE / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Le drapeau tricolore sur les épaules, sa fille dans les bras... Marie Martinod a laissé éclater son bonheur sur la neige de Pyeongchang. À 33 ans, la Française a décroché la médaille d'argent en ski halfpipe. Un métal qui a clairement des reflets dorés pour la skieuse née à Bourg-Saint-Maurice.

Surtout que cette deuxième médaille olympique, après celle en argent à Sotchi, vient mettre un point final à un parcours sinueux entre freestyle et hors piste. Car ses débuts sont des plus prometteurs. Dès l'adolescence, elle se distingue et exécute des figures que peu d'athlètes féminines réussissent à réaliser. En 2004, à 20 ans, elle remporte même son premier globe de cristal.

Mais deux ans plus tard, Marie Martinod claque la porte du sport de haut niveau. La fin d'un premier chapitre. Sa vie se tourne alors vers le monde de la nuit. Avec son compagnon, elle ouvre une boîte de nuit à La Plagne et devient maman d'une petite Mélirose. "J’allais skier quand j’arrivais à me lever. J’ai dû chausser les skis dix fois en cinq ans. Mais je n’étais pas en manque", expliquait-elle à Paris Match en 2014.

À lire aussi
Jeudi 10 janvier 2024 : J-2.204 avant le coup d'envoi des JO à Paris Jeux Olympiques
JO à Paris : J-2.024 avant le coup d'envoi
Marie Martinod et sa fille Mélirose à Pyeongchang, mardi 20 février
Marie Martinod et sa fille Mélirose à Pyeongchang, mardi 20 février Crédit : LOIC VENANCE / AFP

Un break de six ans

Le ski freestyle semble une histoire terminée. Pourtant, six ans plus tard, sa vie rebascule. C'est le début d'un nouveau chapitre. Après avoir croisé par hasard son ancien entraîneur, Grégory Guénet, au supermarché, elle rechausse les skis. "Un petit détail peut changer ta vie. Bon, moi j'y vais souvent à ce supermarché parce que j'habite à côté. Mais lui il était là juste pour prendre une bouteille de rouge vite fait. On a discuté et ça a déclenché quelque chose", a-t-elle confié ce mardi 20 février.

Un grave accident de voiture aurait pourtant pu compromettre ce retour gagnant. Si son bras gauche, touché dans le crash, est marqué à vie, Marie Martinod reste positive. Un mal pour un bien presque.

Et la consécration arrivera en 2014 à Sotchi. Pour la première apparition de la discipline aux Jeux olympiques, la tricolore, inconnue du grand public, se fait un nom de la plus belle des façons en montant sur la seconde marche du podium. La France découvre une jeune femme sans filtre, sans chichi.

Je pense que j'ai une bonne étoile... Une putain de bonne étoile !

Marie Martinod
Partager la citation

Malgré ce succès certain, ses sponsors la lâchent en 2016... Mais la Fédération française de ski la soutient. Pas question de raccrocher à seulement deux ans des Jeux olympiques. La médaille au bout du tunnel, Marie Martinod espère bien l'attraper. Pour elle, pour sa fille. C'est désormais chose faite avec cette nouvelle médaille d'argent qui vient largement couronner cette carrière hors du commun.

À 33 ans, la Savoyarde a décidé de définitivement raccroché les skis afin de se consacrer pleinement à sa famille. "Je suis vraiment contente de ce que j'ai pu apporter à ce sport. Maintenant il faut passer à autre chose, il y a plein de trucs qui m'attendent. Je pense que j'ai une bonne étoile... Une putain de bonne étoile ! Je garderai les pieds dans le monde du sport, et du ski. Mais il est temps de m'arrêter", a-t-elle expliqué à L'Équipe. Un départ en championne.

Marie Martinod, aux Jeux olympiques de Pyeonchang le 20 février 2018
Marie Martinod, aux Jeux olympiques de Pyeonchang le 20 février 2018 Crédit : LOIC VENANCE / AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux Olympiques Ski freestyle Portrait
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792350622
D'une boîte de nuit aux JO... Le parcours argenté de Marie Martinod
D'une boîte de nuit aux JO... Le parcours argenté de Marie Martinod
PORTRAIT - Médaillée d'argent en ski halfpipe ce mardi 20 février, comme il y a quatre ans à Sotchi, Marie Martinod raccroche les skis après une carrière hors du commun.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/d-une-boite-de-nuit-aux-jo-le-parcours-argente-de-marie-martinod-7792350622
2018-02-20 15:36:48
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TUU3tkojm4cfEWp_QmAPlA/330v220-2/online/image/2018/0220/7792350862_000-10h8kj.jpg