1 min de lecture Athlétisme

Affaire Calvin : Patrice Gergès justifie, sur RTL, l'arrêt des stages à Ifrane

DOCUMENT RTL - Patrice Gergès, directeur technique national de la Fédération française d'athlétisme, affirme que les stages sur le site d'entrainement d'Ifrane au Maroc, très prisé par les athlètes français, sont annulés.

>
Clémence Calvin : le DTN de l'athlétisme français se confie Crédit Image : Andrej ISAKOVIC / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Jean-Michel Rascol
Jean-Michel Rascol édité par Quentin Marchal

En pleine affaire Clémence Calvin, la vice championne d'Europe du marathon suspendue pour s'être soustraite à un contrôle antidopage, le directeur technique national de l'athlétisme français Patrice Gergès, confirme sur RTL que les stages sur le site d'entrainement d'Ifrane au Maroc sont annulés.

Et pour cause cette ville de l'Atlas, très prisée des athlètes tricolores est en réalité une plaque tournante du dopage dans ce sport. Une pharmacie en face du stade, des seringues qui tombent du faux plafond quand vous tirez la chasse des toilettes, les entraîneurs prévenus de contrôles antidopage par un coup de fil des douaniers lorsque les préleveurs atterrissent dans les aéroports, tant d'éléments viennent ternir le site d'Ifrane.

Si les conditions d'entraînement sont optimales, la tentation du dopage est forte comme le raconte Patrice Gergès : "Certains y sont allés et ont vu que des choses n'étaient pas possibles. C'est un lieu qui est chargé de légende mais qui peut être très dangereux pour les athlètes, surtout lorsqu'ils sont isolés et seuls. On a donc fait le choix de fermer Ifrane car je n'avais pas la garantie d'avoir un encadrement en permanence sur le site".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Athlétisme Marathon Dopage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants