2 min de lecture Transat Jacques Vabre

12e Transat Jacques Vabre : le duo Coville - Nélias deuxième

REPORTAGE - Pourtant grand favori de cette 12è édition, le "Sobedo Ultim" de Thomas Coville et Jean-Luc Nélias n'a pu suivre le rythme imposé par le trimaran "Macif".

À l'arrivée au ponton, François Gabart (à gauche) et Pascal Bidegorry (de dos) viennent féliciter Jean-Luc Nélias et Thomas Coville
À l'arrivée au ponton, François Gabart (à gauche) et Pascal Bidegorry (de dos) viennent féliciter Jean-Luc Nélias et Thomas Coville Crédit : Frédéric Veille / RTL
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

Il était 14h17 minutes et 18 secondes samedi 7 novembre (heure locale) quand le grand multicoque noir et vert de Thomas Coville et Jean-Luc Nélias a franchi la ligne dans la baie d'Itajaï, soit 7 heures et 18 minutes de plus que le duo vainqueur arrivé au cœur de la nuit Brésilienne.

"Aucune déception, ça s'est joué à peu de chose", a déclaré Thomas Coville à son arrivée. "C'est surtout une immense joie d'avoir régaté avec Jean-Luc Nélias, et cette nuit avant d'arriver à Itajaï, nous nous sommes dit tous deux que nous étions des privilégiés d'être sur des bateaux comme celui-ci." Et de conclure "mais il faut parfois s'avoir s'incliner contre meilleur que nous."

À 47 ans, le skipper Breton avait pourtant tout pour renouer avec le succès. Un bateau fait pour gagner, un équipier d'expérience. Coville avait donc tout réuni pour obtenir un titre qui le fuit depuis 2012, année de sa victoire sur la Volvo Ocean Race.

Une très belle deuxième place pour le Breton

Mais en cette année 2015 où la victoire sur la 12e Transat Jacques Vabre lui semblait promise, voire évidente pour tous les observateurs, il y avait François Gabart et son nouveau bateau, François Gabart et son insolente maitrise, François Gabart à qui tout réussit depuis trois ans.

À lire aussi
PRB à l'arrivée à Bahia voile
Transat Jacques Vabre : PRB et Charal complètent le podium

Partant de ce constat, c'est donc une très belle deuxième place qu'à ravi le Breton, tout sourire à son arrivée sur le ponton d'Itajaï baigné sous un franc soleil. Thomas Coville, qui avait pour objectif  de gagner cette Transat, revenait à la compétition en cet automne 2015 un an après avoir percuté un cargo dans le rail d’Ouessant, ce qui l'avait contraint à l’abandon alors qu’il était, là aussi, le grand favori de la Route du Rhum 2014.


Son grand trimaran avait alors été entièrement refait car le flotteur et la coque centrale avait été fragilisée par l’onde de choc. Coville revenu plus fort mentalement s'était même, l'été dernier, offert un aller-retour jusqu’au Brésil pour tester sa nouvelle monture. Mais c'était sans compter sur le blond Charentais qui lui a ravi la vedette

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transat Jacques Vabre Voile Voile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants