3 min de lecture Séries

Pourquoi "The Handmaid's Tale" est une série importante pour les femmes

ÉCLAIRAGE - Dans "The Handmaid's Tale", les femmes sont privées de leurs droits sans que personne ne réagisse. Un scénario glaçant, qui rappelle que rien n'est jamais acquis.

"The Handmaid's Tale" délivre plusieurs messages pour les femmes
"The Handmaid's Tale" délivre plusieurs messages pour les femmes Crédit : George Kraychy/Hulu
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Les femmes doivent rester vigilantes. C'est le message porté par The Handmaid's Tale, diffusée à partir de ce mardi 27 juin sur OCS. Énorme succès aux États-Unis, cette série est une adaptation du best-seller du même nom de Margaret Atwood, publié dans les années 1980.

La toute jeune République de Gilead a remplacé les États-Unis et a mis en place un gouvernement basé sur certains textes bibliques. Les femmes ont été privées de leur compte en banque, de leurs droits et de leur travail. Elles ont été séparées en trois catégories, en fonction de ce qu'elles apportent à la société : les Épouses sont les femmes des commandants, qui forment l'élite, les Marthas sont les domestiques et les Servantes sont dédiées à la reproduction de ces élites.

L'héroïne, Offred, magistralement interprétée par Elisabeth Moss (Mad Men) est une Servante. Habillée d'une robe rouge, aussi longue que large, et d'une coiffe blanche, son visage est caché au reste du monde. C'est elle qui nous raconte son histoire et celle des femmes qui l'entourent.

À lire aussi
L'actrice américaine Ellen Pompeo (Grey's Anatomy) séries
Ellen Pompeo ("Grey's Anatomy"), nouvelle figure de la lutte contre les inégalités salariales
>
The Handmaid's Tale Trailer (Official) • The Handmaid's Tale on Hulu Date :

Les droits des femmes ne sont pas acquis

C'est la première leçon que nous apprend The Handmaid's Tale, comme une piqûre de rappel : nos droits ne sont pas acquis. Si la série est une dystopie, le changement de régime des États-Unis, devenus Gilead, est basé sur un risque bien réel, la sur-pollution de la planète. En continuant à produire des matières nocives dans l'atmosphère, les États-Unis font gravement diminuer leur niveau de fertilité. 

Un pays sans génération future est destiné à mourir et pour y remédier les femmes sont réduites à leur disposition gynécologique, donner naissance à des enfants. Celles qui ne peuvent pas en avoir, et qui n'ont donc aucun intérêt pour la survie du pays, sont reléguées aux fonctions domestiques si elles sont chanceuses, envoyées en esclavage si elles le sont moins. 

Cette décision a évidemment été prise par des dirigeants masculins, qui gouvernent, seuls, la République de Gilead. 

Offred pense régulièrement au temps d'avant
Offred pense régulièrement au temps d'avant Crédit : Take Five /Hulu

Les femmes ont d'abord été privées de leur travail, de leur compte en banque, de leur droit de vote, puis, tout simplement, de leur statut de citoyenne. Dans cette nouvelle République, les Servantes n'ont pas le droit de lire ni d'écrire sous peine qu'on leur coupe la main. Elles n'ont pas le droit de contredire ce qui leur est dit sous peine de se faire arracher l’œil droit. Ces femmes qui se croyaient en sécurité dans leur démocratie ont vu ces libertés leur être retirées petit à petit.

Un appel à se rebeller

D'abord résignée, Offred gagne en rébellion au fil des épisodes. Elle ne se rebelle pas ouvertement, elle le fait plus discrètement, par des actions qui sont normalement interdites. Pour ne pas sombrer dans la folie, pour ne pas oublier qui elle est, elle se souvient du temps d'avant, celui où elle répondait au prénom de June et où elle avait son propre nom de famille. Elle revit les moments heureux avec sa fille Hannah, son mari Luke et ses séances de sport avec son amie Moira.

Offred brave aussi l'interdit en acceptant l'invitation du commandant (joué par Joseph Fiennes) à venir passer du temps avec lui dans son bureau. Elle qui n'a droit à aucune distraction joue au Scrabble avec son maître et échange sur les livres contenus dans sa bibliothèque. Elle entretient également une liaison avec Nick, l'homme à tout faire de la maison, relation pour laquelle elle pourrait être pendue en place publique mais qui lui redonne son statut de femme. Loin du viol cérémoniel dont elle est victime chaque mois par le commandant Waterford, elle choisit ici son plaisir et sa position. Elle reprend le contrôle de la sexualité qui lui a été volée. 

Face à l'adversité de cette nouvelle société, les Servantes se soutiennent entre elles. Cette solidarité ne dépasse pas les classes définies par la République, mais elle existe entre celles qui en font partie. D'abord réticente face à Offglen, sa nouvelle partenaire de promenade, Offred la considère rapidement comme une amie lorsqu'elle apprend à la connaître.

Si ce sont des moments passagers, ils ont au moins le mérite d'exister. Et de nous rappeler que les femmes sont plus puissantes lorsqu'elles s'allient.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Droits des femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789111464
Pourquoi "The Handmaid's Tale" est une série importante pour les femmes
Pourquoi "The Handmaid's Tale" est une série importante pour les femmes
ÉCLAIRAGE - Dans "The Handmaid's Tale", les femmes sont privées de leurs droits sans que personne ne réagisse. Un scénario glaçant, qui rappelle que rien n'est jamais acquis.
http://www.rtl.fr/girls/societe/pourquoi-the-handmaid-s-tale-est-une-serie-importante-pour-les-femmes-7789111464
2017-06-27 07:05:00
http://media.rtl.fr/cache/y8LBBSGEgKYY5XhDog3_6Q/330v220-2/online/image/2017/0626/7789115498_the-handmaid-s-tale-delivre-plusieurs-messages-pour-les-femmes.jpg