2 min de lecture Instagram

VIDÉO - "Grosse" sur Instagram : pourquoi ce hashtag est-il censuré ?

Des utilisatrices du réseau social Instagram dénoncent un comportement grossophobe de la plateforme numérique.

>
"Grosse" sur Instagram : pourquoi ce hashtag est-il censuré ? Crédit Image : Patrick Harbron/AMC | Crédit Média : M6 info / Pascal Melkonian | Date :
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Le mot "grosse" est dangereux pour Instagram. Lorsque vous recherchez ce hashtag sur la plateforme, ce message apparaît : "Les publications contenant les mots ou les tags que vous recherchez encouragent souvent un comportement pouvant nuire ou conduire au décès. Si vous traversez des moments difficiles, nous sommes là pour vous aider".

À partir de là, trois options s'offrent alors à vous : "obtenir de l’aide", "voir les publications quand même" ou annuler votre recherche.

Si vous souhaitez spécifiquement avoir accès à des contenus récents, Instagram vous bloque également le passage. Le motif reste plus ou moins le même que le précédent : "Nous avons masqué les publications comportant le hashtag #grosse pour protéger notre communauté, en raison de contenus encourageant un comportement dangereux", rapporte l'utilisatrice qui poste sur son profil plusieurs portraits d'elles", peut-on alors lire. 

Là encore, le réseau social vous encourage à "discuter" avec un ou une proche, à prendre contact avec "un volontaire au numéro d'assistance" ou à lire quelques conseils pour vous "remonter le moral". 

Un problème pris à l'envers ?

À lire aussi
Katie Crenshaw a lancé le mouvement #HerBodyCan société
Sur Instagram, elles changent la vision du corps après une grossesse

Si cette boîte de dialogue semble nécessaire lorsqu'on cherche des contenus associés aux mots comme "anorexie", "boulimie", ou encore "suicide" (ce qui est le cas sur Instagram), des personnes inscrites sur le réseau social dénoncent depuis début mars la grossophobie d'Instagram, comme le raconte Terrafemina.

"Oui oui, Instagram est grossophobe", a par exemple écrit le compte Stop Grossophobie, le 10 mars dernier. Depuis lundi 25 mars, le sujet est repris par de nombreuses militantes anti-grossophobies sur Instagram mais aussi sur Twitter comme par exemple Gabrielle Deydier, autrice du livre On ne naît pas grosse

Voir cette publication sur Instagram

English below. ¿¿ Voici une capture d'écran du message Instagram lorsque je tape le #grosse pour la première fois dans ma barre de recherche. Les publications contenant les mots ou les tags que vous recherchez encouragent souvent un comportement pouvant nuire ou conduire au décès. Si vous traversez des moments difficiles nous sommes là pour vous aider. Capture d'écran du message suite au #fat dans la barre de recherche Instagram pour la première fois. Oui oui Instagram est #grossophobe et non ça ne s'est pas affiché sur d'autres mots clés. Quand on explique que la grossophobie est ancrée dans la société et systémique on nous dit qu'on n'a pas d'humour et voit le mal partout et qu'on se pose en victime. Les mêmes arguments merdiques sont sortis aux féministes, aux personnes racisées, aux LGBTQ+ ou toutes autres personnes subissant des oppressions. ¿¿ Here's a screenshot of the Instagram message when I type #grosse for the first time in my search bar. Yes yes Instagram is #grossophobic and no it did not show up on other keywords. When we explain that grossophobia is rooted in society and systemic, we are told that we have no sense of humor and see evil everywhere and that we pose as victims. The same crappy arguments came to feminists, racialized people, LGBTQ + or any other person undergoing oppression description of the screenshot in comments.

Une publication partagée par S (@stopgrossophobie) le

"Je n'ai pas hyper bien compris l'intention d'Instagram ? Est-ce qu'il pense être bienveillant en nous prévenant que visibiliser nos corps, c'est s'exposer à de la haine ? Est-ce qu'il pense qu'on l'ignore ? Est-ce qu'il pense que du coup la super-solution, c'est de ne pas le faire ou d'empêcher les gens de nous voir ? Est-ce que ce n'est pas prendre le problème totalement à l'envers ?", s'interroge de son côté le compte Corpscools. 

"Est-ce une histoire de santé ?", se demande aussi le compte Metauxlourds avant d'ajouter : "Vous pensez vraiment qu'en voyant quelques publications avec des femmes qui s'aiment et apprennent à s'accepter, ça va instantanément conduire 90% de la population vers l'obésité morbide et les genoux qui lâchent ?" 

Le compte rappelle également que le hashtag "cigarette" est parfaitement accessible sans aucun message de prévention. Même chose pour "gros" et "maigre" mais aussi "meurtre" ou "arme". 

Agir pour sensibiliser Instagram

Alors pour sensibiliser la plateforme sur le sujet de la grossophobie, Cathou appelle les personnes qui la suivent à intervenir. La solution, elle la tient d'un compte américain qui avait agi de la même façon au moment d'une polémique similaire autour d'une artiste prenant en photo des personnes grosses.

La technique est simple : il suffit d'aller dans ses paramètres, de cliquer sur "aide", puis sur "signaler un problème", confirmer "signaler un problème" et faire enfin savoir à Instagram pourquoi bloquer le mot "grosse" est "grossophobe et inadmissible", explique Cathou. 

Contacté par nos soins, Instagram explique qu'il s'agit d'une "erreur" et ajoute, "nous l'avons supprimé. Désormais, tout le contenu lié à ce hashtag est désormais accessible sans avertissement". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Instagram Réseaux sociaux Polémique
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants