2 min de lecture États-Unis

Qui est Munira Ahmed, le nouveau visage de la contestation anti-Trump ?

PORTRAIT - Elle est américaine et musulmane. Son visage a été vu dans toutes les manifestations anti-Trump, notamment lors de la Women's March le 21 janvier dernier.

Munira Ahmed est le visage de la contestation Anti-Trump
Munira Ahmed est le visage de la contestation Anti-Trump Crédit : The Amplifier Foundation
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Son visage était sur de nombreuses affiches lors de la Women's March du samedi 21 janvier et les dernières manifestations pour protester contre le décret anti-immigration de Donald Trump. Elle, c'est Munira Ahmed. Elle n'est ni mannequin, ni porte-parole d'un quelconque collectif mais traductrice indépendante dans le Queens, un quartier populaire de New York aux États-Unis.

Mannequin d'un jour il y a maintenant 10 ans, son visage entouré d'un drapeau américain en guise de hijab a pourtant fait le tour du monde et symbolise a lui tout seul une lutte historique contre le nouveau président des États-Unis.

Cette image a été réalisée par Shepard Fairey, l'artiste derrière la célèbre affiche "hope" de Barack Obama. Elle est forte et, comme le dit Munira Ahmed dans une interview accordée à Slate, elle ne divise pas. Au contraire, elle rappelle que l'Amérique est une terre d'accueil où la diversité fait toute sa force. Le regard plein de défiance, Munira Ahmed avait tout pour incarner le visage de la contestation. Tout, parce qu'elle n'était personne et tout le monde à la fois. 

Américaine et musulmane

Ses parents viennent du Bangladesh et ont émigré aux États-Unis à la fin des années 70. Munira Ahmed est née et a grandi dans le Queens. Dans les colonnes de Slate, la trentenaire l'affirme.

À lire aussi
L'actrice Mo'Nique en Californie le 3 novembre 2016. États-Unis
Netflix : l'actrice Mo'Nique poursuit la plateforme pour discrimination

"Je suis une femme musulmane - je l'ai été toute ma vie mais je suis aussi américaine depuis que je suis née. Donc je ne peux pas séparer les deux. Je ne le pourrai même pas si j'essayais", dit elle avant de commenter cette image, maintes fois téléchargées sur le site de The Amplifier Foundation, dont les artistes produises bénévolement des affiches à brandir dans les manifestations. 

Dans la vraie vie, elle ne porte pas le hijab

Même si le monde entier connaît maintenant le visage de Munira Ahmed comme portant le hijab, la jeune femme ne porte en fait pas le voile - et ne l'a jamais porté. Mais la traductrice n'a rien contre les femmes qui le font.

Elle les respecte même car "beaucoup de femmes prennent en main leur destin et sont beaucoup plus radieuses quand elles portes, [une vision] opposée à ce que les gens pensent en général - qu'il opprime ou est patriarcal", explique-t-elle au site américain.

La voix de l'espoir

L'affiche avec Barack Obama avait déjà lancé ce mouvement d'espoir, Munira Ahmed le cultive aujourd'hui. Malgré les tensions dans son pays, la jeune femme positive :

"[La Women's March] était un jour magnifique. Je pense sincèrement que c'est quelque chose qui va marquer l'histoire. Toutes ces sœurs en train de marcher partout dans le monde, ça m'a fait sentir appartenir à quelque chose de beaucoup plus important que moi tout en m'incluant dans le processus", a-t-elle conclu pour Slate. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Portrait Donald Trump
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants