2 min de lecture Sexisme

Publicité sexiste : un maire fait retirer des affiches d'une marque de jeans

Le maire PS des Lilas, Daniel Giraud, a demandé à JCDecaud de retirer des affiches de la nouvelle campagne du Temps des Cerises. Il juge cette dernière sexiste.

Cette photo n'est pas une campagne du Temps des Cerises
Cette photo n'est pas une campagne du Temps des Cerises Crédit : Unsplash/Brooke Cagle
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

"J’ai demandé le retrait de cette affiche, parce qu’aux Lilas et nulle part ailleurs, le sexisme ne doit être toléré ! Il est le terreau des violences sexistes et sexuelles.". Daniel Guiraud, maire PS des Lilas en Seine-Saint-Denis (93), n'a pas apprécié cette nouvelle publicité de la marque de jeans Le Temps des Cerises et a demandé à l'entreprise en charge d'assurer son affichage, JCDecaux, d'enlever ces panneaux publicitaires.

"Dès lors que la publicité n'est pas sexiste, homophobe, antisémite..., c'est leur liberté de poser ces panneaux. Là, il y a une limite à leur liberté publicitaire", a expliqué l'élu au Parisien.


Le slogan de cette pub se voulait pourtant engagé : "Liberté, égalité, beau fessier", clame la nouvelle campagne montrant alors le fessier d'une femme moulé dans un jean. Cette dernière n'avait cependant pas convaincu une partie du public, qui dénonçait déjà le sexisme de la marque sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours. 

Le sexisme "dans toute sa splendeur"

Interrogé par Le Parisien, l'élu explique sa colère : "l'image de la femme ramenée à son cul, c'est choquant. Un stéréotype sexiste dans toute sa splendeur". En Loire-Atlantique également, le maire de Rezé, Gérard Allard, a lui aussi demandé à JCDecaux de retirer les affiches, a rapporté France Bleu. Ce dernier juge lui aussi que la publicité est sexiste et n'accepte pas que la devise de la République française soit détournée pour parler de "beau fessier". 

À lire aussi
Les hashtags #metoo et #balancetonporc écrits sur une main lors d'un rassemblement place de la République à Paris, en octobre 2017 (illustration) MeToo
#MeToo : 22% des hommes ont déjà agressé sexuellement une femme, selon une étude

Sur les réseaux sociaux comme dans les colonnes du Parisien, Le Temps des Cerises se défend de tout sexisme. "La version masculine de cette publicité existe aussi pour les supports digitaux", explique la marque. "Par manque de temps, nous ne l'avons pas fait pour la campagne avec JCDecaux. Mais c'est une campagne pensée pour les femmes et pour les hommes. Bien sûr qu'on ne réduit pas les femmes à une paire de fesses. Ce n'est pas notre image, ce ne sont pas nos valeurs", assure-t-elle encore, sans s'exprimer sur l'une des critiques remontées sur les réseaux sociaux par le compte Instagram Pépite Sexiste, par exemple. Cette campagne ne montre que des corps blancs, minces et jeunes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexisme Société Seine-Saint-Denis
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants