1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. VIDÉO - Mokobé : rappeur et entrepreneur à succès
2 min de lecture

VIDÉO - Mokobé : rappeur et entrepreneur à succès

Le rappeur Mokobé s'est fait connaître avec le groupe 113 dans les années 90. Aujourd'hui en solo, il s'apprête à sortir son troisième album, après le succès cet été de son dernier titre “Wakanda”. Mais Mokobé mène aussi de front une autre carrière : celle d’entrepreneur. Portrait.

Mokobé
Mokobé
Crédit : M6
Mokobé : sa petite entreprise ne connaît pas la crise
05:13
M6

A priori, l’inauguration d’un fast-food n’est pas vraiment l’endroit où l’on s’attend à rencontrer des personnalités. En Seine-et-Marne, ce jour-là pourtant, pour l’ouverture d'un restaurant de tacos, elles sont venues en nombre, à l'image de l’humoriste et star de Snapshat Vargass. Les fans, eux aussi, sont au rendez-vous. Ils sont des centaines à se ruer devant l'entrée pour tenter d’approcher leurs idoles.
 
Ce coup de com’ réussi est l'oeuvre de Mokobé Traoré. Pour faire connaître son enseigne, l’un des fondateurs de TacoShake est parvenu à faire de l’ouverture de chacune de ses boutiques, un événement. Cyril Hanouna, Pascal Obispo, les rappeurs Booba et RK, ou encore Mamoudou Gassama, le héros qui a sauvé un enfant accroché à un balcon à Paris en mai dernier, ont ainsi déjà fait le déplacement ou participé à la mise en place du buzz autour de la marque de leur ami.

Car Mokobé Traoré, lui non plus, n’est pas un inconnu. Dans les années 1990 et 2000, avec son groupe de rap 113, l’entrepreneur de 42 ans a fait danser des millions de Français. Leur album "Les Princes de la ville" a même décroché deux Victoires de la Musique. Dernièrement, Mokobé s’est concentré sur une carrière solo. Après le succès cet été de son dernier titre “Wakanda”, écrit en référence au film Black Panther, il s'apprête à sortir son troisième album.

 
Une carrière de rappeur menée de front avec celle d’entrepreneur. Une activité, elle aussi, débutée à Vitry-sur-Seine, où il est depuis 113 la star de ce quartier de la banlieue sud de Paris. “On a ouvert le 21 janvier, c'était un rêve de gosse qui s'est réalisé”, confie-t-il. Rien ne prédestinait Mokobé à se lancer dans cette affaire. Le rappeur a cependant flairé le bon filon. Ces deux dernières années, les restaurants dédiés aux tacos, ces galettes garnies de viande et de frites vendues en moyenne 8€, ont en effet fleuri un peu partout en France.
 
Mokobé reste discret sur la réussite de ce nouveau projet. “C'est rentable ! On fait pas entrepreneur pour pas que ce soit rentable !”, assure-t-il sans pour autant donner davantage de détails. L'affaire semble florissante. En quelques mois, le rappeur a déjà ouvert une demi-douzaine de restaurants comme celui-ci, en région parisienne, mais aussi à Reims ou à Calais. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/