1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Victoires de la Musique : les moments les plus marquants de la cérémonie
3 min de lecture

Victoires de la Musique : les moments les plus marquants de la cérémonie

La 37e cérémonie des Victoires de la Musique a été riche en événements. RTL.fr revient en vidéos sur l'édition 2022 de cette soirée de récompense dédiée à la chanson française.

Stromae a ouvert la 37e cérémonie des Victoires de la Musique.
Stromae a ouvert la 37e cérémonie des Victoires de la Musique.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Benoît Leroy & Thibault Nadal

Chaque année, les nommés attendent avec appréhension cette cérémonie des Victoires de la Musique. Pour ce cru 2022, c'est Orelsan qui a décroché le plus de récompenses, avec trois Victoires. Côté féminin, Clara Luciani a été sacrée dans la catégorie Artiste féminine de l'année. Elle avait déjà remporté le trophée dans la même catégorie en 2020.

De nombreux événements ont ponctué cette cérémonie. Une soirée qui s'est ouverte sur notes de chanson iconique de Queen, Show Must Go On, en sorte de renaissance de l'industrie musicale. Le secteur culturel a été l'un des plus sinistrés depuis l'explosion de la pandémie de coronavirus.

Qui de mieux pour symboliser cette renaissance, qu'un artiste qui fait actuellement son grand retour sur la scène : Stromae. Le chanteur belge, par ailleurs président d'honneur du jury, a ouvert la soirée avec son titre Santé, qui figure dans son nouvel album Multitude.

Orelsan et son titre aux résonnances politiques

Emmanuel Macron l'a qualifié de "sociologue" pour ce titre. Avec "l'Odeur de l'Essence", Orelsan a tout raflé lors de cette édition des Victoires de la Musique. Une chanson à résonance politique, puisque le natif de Caen y dresse un bilan de la société française, en n'hésitant pas à tacler les discours populistes de certains candidats, les bavures policières, à parler des gilets jaunes ou encore des buzz “stériles” relayés par les médias. 

Juliette Armanet avec son piano de cinq mètres de long

À lire aussi

Nommée dans la catégorie féminine de l'année, Juliette Armanet a frappé fort ce vendredi soir en jouant son titre avec un piano de cinq mètres de long. Un instrument clairement imposant, qui a beaucoup amusé les téléspectateurs, notamment sur les réseaux sociaux. 

Beaucoup d'internautes y ont vu un hommage à... Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. Le rapport ? Les deux présidents se sont rencontrés cette semaine pour évoquer le conflit russo-ukrainien autour d'une très grande table, aussi longue que le piano visiblement. Un cliché qui a fait le tour du monde.

Clara Luciani rouvre (brièvement) les boîtes de nuit

L'artiste féminine de l'année a profité des 37ème Victoires de la Musique pour faire passer plusieurs messages. Touchée directement par la pandémie, Clara Luciani a perdu en avril dernier son grand-père décédé de la Covid-19.

Mais l'artiste a aussi fait passer un autre message, positif celui-là. Sur scène, elle a interprété son totre "Respire Encore", en faisant danser tout le public sur scène, comme en boîte de nuit. Un sacré clin d'œil, alors que les boîtes de nuit doivent rouvrir mercredi, après plus de deux mois de fermeture en raison des restrictions sanitaires. Des discothèques fermées, qui ont fait souffrir aussi les artistes, qui pour beaucoup n'ont pu se produire.

Hoshi les larmes aux yeux pendant sa prestation

C'était décidément la soirée des messages. La chanteuse Hoshi a interprété son single "Fais-moi signe", une musique importante pour l'artiste puisqu'elle parle de sa surdité. D'ailleurs, la chanson commence par : "Bonjour Mademoiselle c'est votre ORL. Je viens de recevoir vos résultats et je n'ai pas de très bonnes nouvelles : vous avez déjà perdu 50% d'audition sur vos deux oreilles. J'ai peur que vous ne puissiez pas faire ce métier toute votre vie. Appelez-moi." 

À travers son titre, Hoshi raconte donc le cauchemar qu'elle vit donc depuis plusieurs années, sa lutte contre une maladie pour laquelle aucun traitement n'existe et qui se révèle particulièrement handicapante pour sa carrière artistique. "Sur un malentendu j'ai fait la sourde oreille", chante ensuite la jeune femme tandis qu'une personne traduit ses paroles en langue des signes. Gagnée par l'émotion, Hoshi poursuit sa prestation les yeux embués.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/