4 min de lecture Concert

Taylor Swift à l'Olympia : le premier concert de l'ère "Lover", entre show et intime

NOUS Y ÉTIONS - La star américaine a chanté en live pour la première fois de nombreux titres de son dernier album, sans oublier les fondamentaux avec un fil conducteur : l'amour.

Taylor Swift était à Paris le 10 septembre 2019 Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
10 >
Taylor Swift était à Paris le 10 septembre 2019 Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
Taylor Swift a chanté pour la première fois certaines chansons de "Lover" Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
"Lover" fait suite à "Reputation" Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
À l'Olympia, Taylor Swift a chanté en version acoustique Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
Simple piano ou guitare pour ses nouvelles chansons Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
La chanteuse confiait quelques anecdotes sur la création de ses chansons Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
Une expérience plus intimiste Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
Taylor Swift était accompagnée de six choristes Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
Elle n'a pas oublié de chanter des tubes de ses précédents albums comme "1989" ou "Red" Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
le public comptait des fans de plus de 37 nationalités Crédits : Dave Hogan | Date : 10/09/2019
1/1
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Paris peut remercier sa réputation de "ville de l'amour". Grâce à ce blason, elle a su attirer la très populaire Taylor Swift qui est venue présenter pour la première fois sur scène les nouvelles chansons de son album Lover. C'est la salle mythique de l'Olympia qui accueillait la pop star américaine ce 9 septembre 2019. Une vraie chance de l'observer de près quand on sait qu'elle a plutôt l’habitude de remplir les stades.

Concert unique sous le signe de l'amour oblige, Taylor Swift a livré un show qui mettait en avant ses chansons les plus romantiques. Mais attention, l'amour pour la chanteuse n'est pas monochrome. Ce n'était pas un concert rose guimauve et tristement niais qui était proposé. L'amour est une chose passionnelle, tendre ou douloureuse et Taylor Swift entendait bien faire ressentir à son public toutes les nuances de ce sentiment absolu.

C'est une présentation simple qu'a choisie Taylor Swift pour ce concert en petit comité. Un grand écran qui diffuse divers fonds qui vont du rose à l'orange ou au bleu clair. Des couleurs souvent douces et pastel à l'instar de la direction artistique de ses derniers clips et de son album Lover. Le temps du noir et blanc de Reputation, album plus combatif, est passé. Une poignée de musiciens et six choristes accompagnent la star. 

La force des versions acoustiques

Le concert débute sur le tube de ce dernier albumME!, chanson festive et single de lancement de Lover. La salle se chauffe et s'éveille. Après cet amuse-bouche, vient le premier gros morceau de la soirée, l'un des titres les plus emblématique de la chanteuse : Blank Space. Un carton international tiré de son album le plus célébré, 1989. Suit ensuite un autre tube, Trouble et Taylor Swift revient aux chansons de son album Lover. The Archer offre une première respiration qui permet à la chanteuse de posséder la salle avec cette chanson plus calme et envoûtante qui monte en puissance tout au long de ses 3 minutes 30.

À lire aussi
Johnny Hallyday et Greg Zlap Musique
"Johnny Hallyday a craqué sur mon harmonica", raconte Greg Zlap sur RTL

Puis Taylor Swift reprend un de ses tubes romantiques les plus cultes : Love Story. Une ode au romantisme adolescent avec ses références peu subtiles à Roméo et Juliette. Un petit trésor pop qui remonte à 2008 et la mue stylistique de Taylor Swift quand elle passait du statut de petite fiancée de l'Amérique à celui de pop star. Delicate fait le lien avant que la partie acoustique du concert ne commence enfin. 

Olympia oblige, Taylor Swift ne pouvait pas passer à côté de l'opportunité de chanter le plus simplement du monde. "Je vais chanter avec mon piano ou ma guitare, comme quand je compose mes chansons chez moi", annonce l'Américaine qui écrit ses textes et en compose souvent la mélodie. Trois chansons jamais jouées en concert et toutes extraites de Lover suivent : les très belles et mélancoliques Death By A Thousand Cut et Cornelia Street. Le coup de poing féministe The Man clôt ce triptyque à la guitare durant lequel on peut véritablement profiter de la maîtrise vocale de la chanteuse. La phrase en référence à "Leo [Leonardo DiCaprio] à St-Tropez" reçoit, public francophone oblige, un grand succès. Taylor Swift ne modifie pas le rythme et la mélodie par rapport aux versions studio, elle ne conserve que la substantifique moelle de ses œuvres. Et c'est heureux.

Après la guitare, Taylor Swift passe au piano. Elle y interprète All To Well et mélange Red avec Daylight. Deux demi-chansons de deux albums très éloignés qui montrent le changement d'état d'esprit de la chanteuse qui abandonne ses démons sentimentaux passés pour un futur plus lumineux et optimiste. De la passion à l'amour plus raisonné. 

D'anciens tubes incontournables

Les quatre dernière chansons de son concert à l'Olympia étaient des cadeaux pour le public. Style tout d'abord, autre tube de 1989, indispensable pour satisfaire les fans français et ceux des 37 autres pays qui ont fait le déplacement. Puis You Need To Calm Down, hymne pro-LGBTQI et anti-harcèlement en ligne, pêchu et politique. Lover offrait enfin une très belle note de fin émotionnelle à ce concert. "Il s'agit de ma chanson préférée en ce moment précis", a annoncé la chanteuse avant de chanter ce titre enchanteur. Idéal pour danser un slow. 

Mais, efficacité américaine oblige, Taylor Swift était condamnée à terminer ce concert sur une note dansante et ultra-dynamique avec son Shake It Off, désormais culte. Rares sont les artistes à ne pas céder à cette tradition. Un repas se termine forcément par un dessert sucré et populaire. Shake It Off est cette réconfortante gourmandise.

Au final, Taylor Swift a développé toute une palette de chansons en mélangeant astucieusement ses nouvelles chansons et des grands tubes qui feront toujours plaisir à ses fans. Certains ne la verront qu'une seule fois sur scène et la star ne l'oublie pas. Écouter ses toutes nouvelles chansons avec quelques petites anecdotes sur son processus créatif étaient malgré tout le point fort de ce concert qui prenait toute son ampleur quand les artifices disparaissaient. 

Nous aurions beaucoup aimé entendre Miss Americana & The Heartbreak Prince, London Boy ou sa sublime (et totalement lacrymale) chanson Soon You'll Get Better écrite pour sa mère qui lutte contre la maladie (et qui était présente à Paris). Une prochaine fois, peut-être...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Concert Taylor Swift Olympia
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants