1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. "Starmania" : pourquoi ce spectacle tant attendu est repoussé d'une année entière
2 min de lecture

"Starmania" : pourquoi ce spectacle tant attendu est repoussé d'une année entière

Info RTL INFO RTL - Le spectacle musical le plus attendu de l'année ne débutera pas le 11 novembre prochain. Thierry Suc et Aurélien Binder, les producteurs, s'expliquent.

Luce Dufault et Bruno Pelletier sur la scène du théâtre Mogador en 1993 pour le spectacle "Starmania"
Luce Dufault et Bruno Pelletier sur la scène du théâtre Mogador en 1993 pour le spectacle "Starmania"
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Le producteur de grands shows Thierry Suc évoque au micro de Steven Bellery l'avenir de son projet Starmania nouvelle version.
23:26
Le producteur de grands shows Thierry Suc évoque au micro de Steven Bellery l'avenir de son projet Starmania nouvelle version.
23:26
Steven Bellery & Aymeric Parthonnaud

Un an après le début de la crise sanitaire, le monde de la culture n'est pas sorti d'affaire... Le festival international de la bande dessinée d'Angoulême n'aura pas lieu en juin. Les festivals estivaux annoncent les uns après les autres leurs annulations. Starmania, le spectacle musical le plus attendu de l'année ne débutera pas, comme prévu, le 11 novembre prochain...

Les fans de l'opéra rock vont devoir être patients. Initialement prévue pour l'automne 2020, la nouvelle production de Starmania va subir un nouveau décalage d'un an ! Le spectacle imaginé par Michel Berger et Luc Plamondon renaîtra à l'automne 2022. Ce sera toujours à la Seine Musicale, près de Paris. Thierry Suc et Aurélien Binder, les producteurs de Starmania expliquent pourquoi ce report était inévitable...

Thierry Suc, coproducteur de Starmania avec Aurélien Binder, explique en exclusivité à RTL pourquoi Starmania, le spectacle le plus attendu de l’année, est encore reporté d'une année : "On est dans une économie projetée. Ce qui veut dire que le spectacle vivant ne peut pas -redémarrer en 48h, expose-t-il. On a besoin de 3-4-5-6 mois avant de faire montrer sur scène nos artistes. On n'arrive plus à se projeter. On est en avril. Les festivals sont fortement menacés, ils annulent les uns après les autres. On s'est focalisé sur la fin de l'automne, mais c'est clairement menacé pour nous pour des questions de rétroplanning logistique. Et on est surtout tous tenus à cette campagne de vaccination qui pour nous est le seul référentiel pour redémarrer nos activités."

Un spectacle toujours aussi ambitieux

Thomas Jolly sera toujours à la mise en scène en 2022. Sidi Larbi Cherkaoui à la chorégraphie. "Un spectacle comme Starmania. C'est 70 personnes qui travaillent tous les soirs. 35 sur scène et 35 derrière à peu près. C'est impossible aujourd'hui d'imaginer 70 personnes travailler, répéter, dans les conditions dans lesquelles nous sommes. Ils ne peuvent pas voyager. Nous avons un casting qui vient pour partie du Québec par exemple. Impossible de les faire venir ou nous d'y aller pour continuer le casting.

À lire aussi

Les créateurs continuent d'avoir de l'espoir et de miser sur ce spectacle ambitieux qui se prolongera par une tournée dans toute la France. Rien n'a été revu à la baisse. "Plus de 100.000 billets ont été vendus à l'annonce de Starmania, l'envie est colossale. (...) On espère que le public sera avec nous parce qu'on a besoin d'eux aussi pour se retrouver tous ensemble et chanter les chansons que  tous les Français, tous les Belges, les Suisses, les Québécois connaissent par cœur".

En attendant, "les pertes sont abyssales" pour la société Fimalac nous a expliqué Aurélien Binder même si le producteur est soulagé par le chômage partiel. Un dispositif d'aide qui ne résout pas tout, notamment les frais structurels. Les plus petites entreprises sont, elles, en danger si le live ne reprend pas rapidement...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/