2 min de lecture Faits divers

Qui était Samat, le rappeur tué sur un parking de Garges-lès-Gonesse à 37 ans ?

Connu pour ses textes et son passé judiciaire, le rappeur a été tué d'une balle dans la tête près d'un restaurant McDonald's du Val-d'Oise.

>
Samat x Kalash Criminel - Crime Organisé I Daymolition Crédit Image : Capture YouTube |
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Le rappeur Samat, connu pour des affaires de trafic d'armes et de stupéfiants et incarcéré à la maison d'arrêt de Nanterre, était en permission de sortie lorsqu'il a été abattu d'une balle dans la tête dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 octobre 2019. Originaire de Stains en Seine-Saint-Denis, Samat avait 37 ans

Cet homicide serait le résultat d'un "probable règlement de comptes" d'après les premières communications du parquet de Pontoise chargé de l'affaire. Son corps a été retrouvé sur le parking du restaurant McDonald's de Garges-lès-Gonesse. Les auteurs ont pris la fuite à bord d'une voiture qui a été retrouvée incendiée à Stains.

Samat est surtout connu du grand public pour les duo qu'il a signé avec les rappeurs Sofiane ou Kaaris, mais sa carrière a commencé dans les années 2000 avec une série de mixtapes et de street-albums confidentiels. Son premier album solo était intitulé Juste Milieu. Suit, trois années plus tard, La douleur du bitume. Il a réalisé de nombreuses collaborations avec des artistes comme LIM sur Vraies Femmes, Salif avec qui il partage plusieurs titres mais aussi Lino qu'il croise sur On gère, rappelle la biographie du site Genius.

C'est en 2016, au côté de Sofiane qu'il se fait connaître un peu plus sur la scène du rap français. Il participe notamment à sa série #JeSuisPasséChezSo.

>
Sofiane - #Jesuispasséchezso : Episode 6 / 93 Empire (Feat. Kalash Criminel)
À lire aussi
Sulli, membre du groupe de K-pop F(x), est décédée faits divers
La chanteuse Sulli, star du groupe de K-pop F(x) est décédée à 25 ans

Le style est direct, le flow maîtrisé et les thématiques tournent volontiers autour de la violence, des armes, des luttes d'influence et d'une certaine culture gangster. Il travaille avec Kaaris, le frère ennemi de l'autre grand nom du rap français Booba et, en septembre 2017 la carrière de Samat s’interrompt pour des raisons judiciaires. 

Nos confrères du Parisien racontent les règlements de comptes et le réseau de trafic d'armes mis en place par Samat et plusieurs complices. Résine de cannabis et Kalachnikov entraînent le rappeur vers la prison. Il est arrêté dans le XVIème arrondissent de Paris après de nombreuses infractions routières. Dans sa voiture, les forces de l'ordre découvrent derrière le compteur kilométrique des armes, munitions, de la drogue et de l'argent liquide. Depuis sa cellule, le rappeur continuait de tirer les ficelles de ce petit réseau bien organisé grâce à 5 téléphones portables, rapporte le quotidien. 

Quatre jours avant sa mort, le rappeur dévoilait sur Instagram les premiers visuels d'un nouvel album baptisé Commission Rogatoire.

Voir cette publication sur Instagram

Commission Rogatoire ⏳

Une publication partagée par Samat Officiel (@samatofficiel) le

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants