1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Katy Perry conclut de façon spectaculaire l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche
2 min de lecture

Katy Perry conclut de façon spectaculaire l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche

VIDÉO - En chantant "Firework" sous un gigantesque feu d'artifice entre les grands monuments de Washington, la chanteuse a fait mouche.

Aymeric Parthonnaud & AFP

Un spectacle comme seule l'Amérique en est capable. Après un hymne national chanté par Lady Gaga, la journée consacrée à l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche s'est terminée par la prestation de Katy Perry et un feu d'artifice dans le ciel de Washington D.C. Entonnant avec passion sa chanson Firework - hymne sur l'espoir et la résilience qui encourage celles et ceux qui sont au plus bas à s'élever et briller comme un feu d'artifice - Katy Perry a fait mouche. L'équipe de communication chargée de filmer cette prestation n'a pas manqué d'aligner les symboles forts de la démocratie américaine avec les visages radieux des couples Harris et Biden. Une prestation accompagnée par un arrangement orchestral encore plus grandiose que le titre original qui appelait à tourner la page du chaos trumpien.

Aux pieds de la statue d'Abraham Lincoln, devant le monument dédié à l'ancien président américain à Washington, ont aussi chanté Bruce Springsteen ou John Legend. Le nouveau président américain s'est, de nouveau, adressé au pays. Comme il l'avait fait dans son discours d'investiture, le chef de l'Etat en a appelé à l'"unité", demandant aux Américains de "se rassembler". Dans une séquence pré-enregistrée, les trois anciens présidents américains qui avaient assisté plus tôt à l'investiture de Joe Biden ont rendu hommage à la démocratie américaine. "En tant qu'Américains, il y a plus de choses qui nous rassemblent que ce qui nous sépare", a dit Barack Obama, qui était en compagnie de George Bush et Bill Clinton. "Monsieur le président, je vous souhaite de réussir", a conclu George Bush. "Votre succès sera celui de notre pays."

L'émission était intitulée Celebrating America (célébrer l'Amérique) et remplaçait les traditionnels bals et concerts qui animent ordinairement la capitale fédérale à chaque investiture, annulés cette année pour cause de pandémie. Durant 90 minutes très feutrées se sont succédé à l'antenne plusieurs chanteurs, certains enregistrés ailleurs aux Etats-Unis, mais aussi un chauffeur-livreur, une institutrice ou un jeune bénévole de 8 ans. Le programme se voulait aussi un "hommage aux hommes et femmes de ce pays qui lui ont donné de la force et l'ont fait tourner en ces temps difficiles", a expliqué le comédien oscarisé Tom Hanks, animateur de l'émission. Seule Fox News, chaîne conservatrice, n'a pas souhaité diffuser cette émission préférant railler le discours du nouveau président Biden en plateau.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/