1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Daniil Trifonov, le pianiste prodige de 24 ans qui reprend Rachmaninov
2 min de lecture

Daniil Trifonov, le pianiste prodige de 24 ans qui reprend Rachmaninov

REPLAY - Le jeune pianiste vient de publier un album de Variations de Rachmaninov chez "Deutsche Grammophon".

Daniil Trifonov, jeune pianiste prodige qui reprend Rachmaninov
Daniil Trifonov, jeune pianiste prodige qui reprend Rachmaninov
Crédit : Youtube
Daniil Trifonov, le pianiste prodige de 24 ans qui reprend Rachmaninov
03:32
Charlotte Latour & Charlie Vandekerkhove

Daniil Trifonov est un jeune prodige russe du piano. Prodige, c'est le mot, parce que Trifonov n'a que 24 ans (et déjà 6 albums). C'est un garçon plutôt en retrait, un peu timide, mais dès qu'il parle de piano, il s'enflamme, il veut dire 10 choses à la fois, et débite des phrases à toute allure. Son nouvel album vient de sortir, il l'a consacré à son idole : Rachmaninov, maître d'une musique nostalgique ponctuée de grandes envolées lyriques.

Sur cet album, le jeune pianiste ne joue que des Variations de Rachmaninov. Tous des morceaux de bravoure. Une Variation, c'est lorsque vous prenez un thème, là en l'occurrence il est inspiré du violoniste du XIXe siècle Niccolo Paganini. Et vous développez ce thème en plusieurs morceaux : une fois de façon très rapide et rythmée, une fois sur un mode plus doux, avec toujours ce refrain qui revient à chaque fois.

Trifonov a appris le piano en Russie mais il est allé se perfectionner aux États-Unis il y a quelques années. Il dit d'ailleurs qu'aujourd'hui il a deux maisons : une à Moscou et une à New York… Mais quand il a débarqué de sa Russie natale, c'est à Cleveland qu'il s'est rendu.
Rachmaninov aussi s'est retrouvé aux États-Unis. Il a fui la Russie pour échapper à la Révolution, et a ensuite été banni par le régime soviétique. Et il aura également vécu son installation aux États-Unis comme un déracinement. Mais ça n'est pas le seul point commun entre les 2 artistes : figurez-vous que Trifonov en plus d'être un brillant pianiste, compose aussi. Et c'est d'ailleurs sur une de ses pièces, hommage à Rachmaninov, que se termine l'album.

Un artiste entier

Daniil Trifonov joue vouté au-dessus du clavier, fait des bonds sur son tabouret. Son jeu est incisif, véloce, techniquement parfait malgré les complexités de la partition. Quand il joue, comme cet été au festival de la Roque d'Anthéron, il donne tout ce qu'il a : il sue à grosses gouttes, il est ultra concentré, et nous dans le public on a l'impression de retenir notre souffle jusqu'à la dernière note. Daniil Trifonov était aussi à la Philarmonie de Paris en juin dernier. 

À lire aussi

Le garçon est impressionnant et on va encore beaucoup entendre parler de lui parce qu'à 24 ans, c'est déjà un très grand. Son album Rachmaniana vient de sortir chez Deutsche Grammophon.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/