1 min de lecture Musique

Charlotte Gainsbourg : "Chanter en anglais me permet une distance, pas le français"

RENCONTRE - La chanteuse revient en musique avec "Rest". Sur ce disque, elle renoue avec la langue de Molière et déclare son amour à son père Serge et sa sœur Kate disparus trop tôt.

Micro générique Switch 245x300 Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez vous tenter rencontre avec Charlotte Gainsbourg Crédit Image : AFP / Valérie Macon | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Steven Bellery
Steven Bellery
Journaliste RTL

Après six ans d'absence discographique, Charlotte Gainsbourg est de retour. Elle vient de publier Rest, son cinquième enregistrement. Assurément, il s’agit ici du meilleur album de l’artiste. Parce qu'elle assume tout : sa langue, son écriture et son héritage musical.

Ring A Ring O' Roses, morceau d'ouverture, reprend le refrain d'une comptine qu'on lui chantait enfant. Charlotte Gainsbourg évoque beaucoup ses souvenirs lointains dans cet album dense et mélancolique. Jamais elle n'avait autant écrit. Elle apparaît dans les crédits des onze chansons. Et surtout, jamais elle n'avait chanté autant en français.

"Le premier disque que j’ai fait, Lemon Incest, c’était juste une chanson qui figurait sur l’album de mon père. C’était en français, écrit et orchestré par lui. Dès qu’il a été question de faire un disque quand il était plus là, il fallait que ce soit en anglais…L’anglais me permet une distance, le français aucune."

Charlotte Gainsbourg évoque également Serge Gainsbourg dans une de ses nouvelles chansons, Lying With You, qui raconte une scène qui a bouleversé la chanteuse : son père sur son lit de mort. "J’avais 19 ans, je ne m’en suis pas remise… Je voulais parler de lui, c’est une déclaration d’amour à ma sauce avec cette évocation très cauchemardesque mais c’est tout ce qu’il me restait. J’avais besoin d’en parler comme ça."

À lire aussi
musique musique
Stop ou Encore du 05 juillet 2020

Le manque d'un être cher et la mort hantent ce nouveau disque. Charlotte Gainsbourg dédie, en effet, trois morceaux à sa sœur Katedécédée en décembre 2013. Une disparition qui a poussé l'artiste à s'installer à New York. "Je ne pouvais plus assumer le regard des gens, je voulais tourner la page." Un album décidément libérateur où l’artiste affronte sa pudeur et ses démons.

La pochette de l'album de Charlotte Gainsbourg, "Rest"
La pochette de l'album de Charlotte Gainsbourg, "Rest" Crédit : Because Music
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Charlotte gainsbourg Laissez-vous tenter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants