3 min de lecture Musique

Carla Bruni : découvrez son tout nouvel album qui oscille entre "Éros et Thanatos"

INVITÉE RTL - Pour la première fois, Carla Bruni ouvre largement sa porte à d'autres compositeurs. Elle chante en plusieurs langues l'amour, la mort, l'absence, la liberté ou la tristesse...

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Carla Bruni est l'invitée en direct de Steven Bellery et d'Yves Calvi. Elle a choisi Laissez-vous Tenter pour dévoiler en avant-première les chansons de son nouvel album, qui porte simplement son nom. Crédit Image : Gabrielle Ferrandi / Agence 1827 pour RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Steven Bellery
Steven Bellery
et Aymeric Parthonnaud

Carla Bruni publiera le 9 octobre son nouvel album. Le premier de chansons inédites depuis sept ans. Voilà 18 ans que son premier album est sorti, elle est désormais une chanteuse majeure. Est-ce pour cette raison que son album n'a pas de nom ? Il s'appelle Carla Bruni tout simplement. "C'est un album qui est très proche de moi et puis je n'ai pas trouvé de titre aussi", confesse la chanteuse au micro de RTL. 

Pour la première fois, Carla Bruni ouvre largement sa porte à d'autres compositeurs. Elle avait l'habitude d'écrire toutes ses musiques ou presque. Dans ce nouvel album, on compte 15 chansons dont 9 mélodies qui ne sont pas d'elle. On retrouve dans les crédits les noms de Michel Amsellem, son ami Julien Clerc ou Calogero. Des notes, différentes, qui l'ont fait sortir de sa zone de confort. Cette collection de chansons - réalisée et arrangée par Albin de la Simone - a été enregistrée dans les conditions du direct, en six jours à peine. Là aussi, c'est inédit. 

Autre nouveau plaisir, des choristes colorent plusieurs morceaux. L'écrin est d'une élégance folle et d'une grande finesse. Beaucoup de guitares, un peu de harpe, du mellotron. L'amour, le désir, la liberté sont dans toutes les chansons. À l'image de la plage 3 : Rien que l'extase.

Le tout nouvel album de Carla Bruni
Le tout nouvel album de Carla Bruni Crédit : Anais Auzet

Éros et Thanatos

Carla Bruni chantait dans son précédent disque "Liberté tu dois bien exister". Et dans ce morceau, on entend : "Je n'fais rien comme il se doit / Je n'm'inquiète plus guère de rien". Le sentiment de liberté grandit avec le temps. Cette liberté peut s'opposer à la pression médiatique que la chanteuse connaît depuis des années. Une pression écrasante pour certains mais pas pour elle : "Je n'aurais pas cherché ça autant si j'en avais souffert, j'aime bien la cohérence, plaisante Carla Bruni. Je préfère la curiosité à l’indifférence." Une liberté d'être, une liberté de s'exprimer comme elle l'entend et aussi une liberté d'aimer. 

À lire aussi
Alain Bashung en 2003 lors des 18e Victoires de la musique musique
"Vertige de l'amour" : une braguette de pantalon à l'origine du tube d'Alain Bashung

"Si on s'en allait jusqu'à l'aube pour oublier la mort qui rôde", chante-t-elle dans ce disque. "J'ai croisé la mort de près" dit-elle dans Rien que l'extase. Carla Bruni mettait en musique la fin du monde dans un autre titre. "C'est un album qui est conçu entre l'amour et la mort, Éros et Thanatos, c'est un truc ancien. Nous les humains, on est là entre la mort et l'amour. L'amour est un antidote extraordinaire mais il valorise aussi la mort qui est là."

Premier texte inédit en italien

Dès son premier album, Carla Bruni chantait quelques mots dans sa langue maternelle dans Le Ciel dans une chambre, adaptation de Gino Paoli. Elle a repris Il vecchio e il bambino de Francesco Guccini dans son album Comme si de rien n'était. Et cinq ans plus tard, Douce France de Trenet était devenu Dolce Francia dans Little French Songs. Dans ce nouvel opus, Carla Bruni signe son premier texte inédit en italien. Il s'intitule Voglio l'amore. Littéralement : "je veux l'amour". Chanson où elle a convié sa grande sœur Valeria Bruni Tedeschi. 

Dans La chambre vide elle pleure aussi le départ de son fils pour sa vie d'adulte. L'absence, on la retrouve aussi sur une mélodie de Calogero dans le titre Les séparés. Une de ses chansons évoque aussi la personnalité de son "amoureux" qu'elle chante régulièrement : Nicolas Sarkozy. Avec Le garçon triste, Carla Bruni livre une part insoupçonnée de l'âme de l'ancien président de la République

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Carla Bruni
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants