4 min de lecture Musique

Premiers défis relevés pour Apple Music

DÉCRYPTAGE - Le lancement réussi de l'album surprise de Dr. Dre sur Apple Music annonce des lendemains prometteurs pour le service de streaming d'Apple.

Apple a présenté Apple Music lundi 8 juin
Apple a présenté Apple Music lundi 8 juin Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Jusqu'ici, tout va bien. En l'espace de quinze jours, Apple a fourni de sérieuses indications sur sa capacité à relever les premiers défis qui s'imposaient à sa plateforme de streaming Apple Music. Sur le plan comptable, d'abord. Lancé en fanfare le 30 juin dans une centaine de pays, le service de streaming musical de la marque à la pomme a séduit en cinq semaines près de 11 millions d'utilisateurs avec son offre d'essai gratuite de 90 jours. Un taux d'adoption qui place déjà la plateforme du groupe californien devant l'ensemble de ses concurrents, à l'exception du premier d'entre eux, le suédois Spotify, qui revendiquait en juin le double d'abonnés payants (20 millions) et 55 millions d'adeptes de son modèle freemium, dont l'accès gratuit au catalogue est financé par la publicité.

Puissance marketing et culte du secret intacts

Sur la caisse de résonance intacte du groupe informatique américain, ensuite. Avec la sortie de Compton : A Soundtrack by Dr. Drele premier album de Dr. Dre depuis seize ans, Apple Music a rassuré les observateurs sur sa propension à faire de ses exclusivités des succès commerciaux. Lancé le 7 août, une semaine avant la sortie du film Straight Outta Compton, qui narre les années N.W.A du producteur de hip hop américain le plus influent des dernières décennies, Compton a été écouté à plus de 25 millions de reprises dans le monde en une semaine et téléchargé par plus d'un demi million d'utilisateurs sur iTunes, a annoncé dimanche l'entreprise californienne.

Préparé dans le plus grand secret avec Apple, dont Dre est désormais l'un des consultants vedettes, Compton a été annoncé sur Beats 1, la radio en ligne d'Apple Music, et promu massivement sur les plateformes musicales d'Apple sans faire l'objet d'aucune fuite sur la toileà l'inverse de la plupart des grosses sorties mondiales ces derniers mois. "Nous commençons juste à montrer ce que nous pouvons faire en termes de communication musicale à un public mondial, en aidant les artistes en même temps", s'est félicité auprès du New York Times Jimmy Iovine, l'ancien boss du label Interscope, dans le giron d'Apple depuis le rachat de Beats pour 3 milliards de dollars l'an dernier.

À lire aussi
Sylvie Vartan et Stéphane Bern Stéphane Bern
A La Bonne Heure avec Sylvie Vartan

Un potentiel certain

Pour autant, ces bons résultats ne permettent pas à Apple d'accrocher la place de numéro un des charts aux États-Unis. Avec 11 millions de streams à travers le pays, Dr. Dre doit s'incliner devant Kill the Lights de Luke Bryan, une star locale de la musique country. Plus largement, les 25 millions d'écoutes de Compton ne pèsent pas lourd face aux 48 millions de flux qui ont accompagné la mise en ligne de If You're Reading This It's Too Late de Drake en février et aux 39 millions d'écoutes récoltées dans le même laps de temps en mars par To Pimp a Butterfly, le dernier disque du prodige Kendrick Lamar. Deux albums qui ont bénéficié du soutien de Spotify et d'une intense promotion sur Twitter, Instagram et les réseaux sociaux utilisés par les artistes.

Avec 75 millions d'abonnés, Spotify touche bien plus d'auditeurs qu'Apple Music. Mais certains signes permettent déjà de mesurer le potentiel du service d'Apple, installé automatiquement sur les 290 millions d'appareils Apple qui ont téléchargé la mise à jour iOS 8.4. Proposé en exclusivité sur Apple Music - après une passe d'armes mémorable qui a vu Apple lever les réticences qui entouraient sa politique de rémunération des artistes - le dernier album de Taylor Swift, 1989, enregistre 2,4 millions d'écoutes en ligne par semaine, soit quasiment l'équivalent des flux de Katy Perry et Lorde tous services de streaming confondus, indique le New York Times

L'automne s'annonce crucial

Déterminé à intensifier le développement de sa plateforme, Apple a lancé ce week-end une mise à jour d'iOS qui corrige certains bugs d'Apple Music et trois spots de publicité qui mettent l'accent sur les relations entre les artistes et les utilisateurs à travers sa fonction "Connect". Car tout se jouera dans les prochaines semaines pour Apple Music. Après trois mois d'essai gratuit, les "early adopters" devront pour la première fois mettre la main à la poche s'ils veulent continuer à profiter du service à la fin du mois de septembre. Apple Music doit ensuite être déployé sur les 950 millions d'appareils Android à partir de ce automne. Le dernier étage de la fusée qui doit permettre à la marque à la pomme de viser à terme 100 millions d'abonnés dans le streaming.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Apple music Apple
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779414597
Premiers défis relevés pour Apple Music
Premiers défis relevés pour Apple Music
DÉCRYPTAGE - Le lancement réussi de l'album surprise de Dr. Dre sur Apple Music annonce des lendemains prometteurs pour le service de streaming d'Apple.
https://www.rtl.fr/culture/musique/apple-music-premiers-defis-releves-7779414597
2015-08-17 16:23:23
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NF8i5Ugjia6yNw2S_NxxFw/330v220-2/online/image/2015/0608/7778651757_apple-a-presente-apple-music-lundi-8-juin.jpg